• 0

    Les technologies de la compétition dans votre voiture ?


    Franck

    Qu'apporte les différentes compétitions automobiles, qu'il s'agisse de la Formule 1, des rallyes ou des 24 heures du Mans, à la voiture que vous conduisez ? Avec les sommes colossales que ces compétitions engloutissent, vous espérez que les construteurs participants en retirent quelquechose pour les voitures qu'ils vous vendent. Même si l'écart entre votre voiture et une formule 1, par exemple, semble de plus en plus grand, voyons quels éléments issus de la compétition se retrouvent aujourd'hui dans votre sportive.

    assurance automobile crédit voiture1. Les freins en carbone céramique. Premier exemple, les freins en carbone céramique sont utilisés depuis 15 ans en compétition. La première voiture à les proposer de série était la Porsche 996 GT2. Aujourd'hui les marques comme Porsche, Ferrari, Lamborghini ou Bugatti proposent des freins en carbone céramique en série ou en option sur leurs modèles. La longévité de ces freins est estimée être 4 fois supérieure et le gain en poids est de l'ordre de 40 kg. Les Formules 1 actuelles utilisent des freins uniquement en carbone mais la température d'utilisation de tels disques est trop élévée pour envisager un usage routier, en plein hiver par exemple, pour emmener vos enfants à l'école.

    2. La boite de vitesse séquentielle. Le passage des vitesses au volant avec une boite séquentielle comme en Formule 1 est désormais une réalité pour beaucoup d'automobilistes. Si les toutes premières boites connaissaient quelques inconvénients, aujourd'hui une voiture comme la Ferrari F430 Scuderia est équipée d'une boite séquentielle permettant de changer de rapport en 60 ms seulement. Le même temps que la Formule 1 de Mickael Schumacher il y a 3 ans seulement ! Des constructeurs comme le groupe Volkswagen ont même démocratisé le système. La boite DSG posséde un double embrayage, tout comme l'Audi S1 de Walter Röhrl, en 1985 dans le championnat du monde des rallyes.

    3. Le turbo à géométrie variable. Developpé pour les Formules 1 équipées de moteur turbo au milieu des années 80, le turbo à géométrie variable permettait de palier au creu à bas régime. Les moteurs diesels en bénéficient depuis quelques années, mais la Porsche 997 turbo est la première voiture essence à en bénéficier. Jusqu'à présent la température des gazs d'échappements, utilisés par le turbo pour tourner, etait trop élevée pour déployer cette technologie sur les moteurs essence.

    4. Les derniers progrès en aérodynamiques. Comment se fait-il que les dernières sportives comme l'Enzo, la Murcielago ou la F430 Scuderia, par exemple, ne possèdent pas ces gros spoilers et ailerons typiques des sportives il y a peu ? Cela est dû aux progrès aérodynamiques rencontrés en compétition, en particulier sur ce qui ne se voit pas. Les réglements sportifs ayant limité les appendices aérodynamiques qui se voient sur la voiture. Cela se passe sous la voiture, avec des planchers plats ou des tunnels aérodynamiques favorisant l'effet venturi. Cela se passe aussi au niveau des diffuseurs avant et arrière. Ces techonologies offre l'avantage de ne pas coûter trop cher puisque même la Renault Clio RS actuelle en bénéficie.

    Quelles sont les autres technologies développées en compétition et utilisées sur les sportives actuelles que vous connaissez ? Pensez-vous que votre voiture bénéficie suffisamment des investissements réalisés par les constructeurs en compétition ?


      Report Article
    0


    User Feedback


    Autre phénomène intéressant : la voiture de Monsieur ToutLeMonde dont la compétition reprend la technologie pour gagner des courses, à l'exemple des TDI pour Audi, qui leur permet de gagner les 24 heures du Mans, et des HDI pour Peugeot, qui vient de remporter le championnat LeMans Series.

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Guest Anonymous

    Posted

    Et les progrès réalisés en compétition sur ces moteurs diesels profiteront à la voiture de M. ToutLeMonde !

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Guest Franck Le Glasse

    Posted

    Merci pour vos commentaires.

    Effectivement ce qui se passe avec le diesel dans le monde de la compétition est intéressant à plus d'un titre.

    Il n'y a pas encore d'énergies renouvelables dans le monde de la compétition automobile, à part des compétitions dédiées, mais nul doute que dès que les performances seront suffisantes, certains constructeurs s'inspireront de l'exemple du moteur diesel pour faire leur pub pour leurs moteurs fonctionnant aux énergies renouvelables.

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites


    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.