Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/29/2022 in all areas

  1. 15 points
    Tout d'abord merci à Tifosi101 d'avoir posté ces commentaires élogieux. Quand j'ai décidé de faire les MM il y a dix ans environ, ni moi même ni la voiture n'étions prêts et de plus il fallait montrer pate blanche pour inscrire 0117S aux MILLE MIGLIA, dix ans en fait pour fiabiliser l'auto et obtenir les bons renseignements, les documents de la FFVE, (pour la France) de la FIVA, (pour l'international) trouver les bonnes personnes pour faire accepter un dossier sur l'authenticité de l'auto (je possède pourtant plus de trente livres faisant référence à cette auto) l'état de l'auto, les pièces originales etc. etc...... pour pouvoir enfin inscrire l'auto en Italie pour " la piu Bella corsa del mondo ".cela valait le coup. Beaucoup de travail sur cette auto, petit à petit semaine après semaine et même années après années, à remplacer, fiabiliser toutes les pièces d'usure pourtant remplacées neuves pour la plupart , a titre d'exemple six mois avant le départ de la course un ressort de soupape qui casse, il a fallu ouvrir le haut moteur , retrouver l'entreprise en Allemagne qui re-fabrique à l'identique des ressorts dans un acier de + de 70 ans avec des torsions correspondantes, bref après avoir remplacé les 24 ressorts de soupapes je reprenais espoir de pouvoir faire cette course. Nous avons aussi fait refaire des cales pour le train avant afin que le chimi (vibrations dans le volant) s'estompent malheureusement nous n'avons pas eu le temps avec mon mécanicien-metteur au point de résoudre ce problème à temps, nous aurons aussi a résoudre une troisième vitesse qui craque et c'est a peu près tout. Voilà, nous sommes donc partis le 14 juin du sud de la France pour un périple de 600 kms voiture installée sur un camion remorque l'inscription nous a pris presque une demi-journée alors que tout était parfaitement organisé, je dirais et c'est rare pour l'Italie organisation militaire. Nous étions quand même 430 voitures de 1927 à 1957 pour les MM officiels + une section Ferrari tribute de + de 200 Ferrari récentes qui faisait le même parcours à des horaires différents, la plupart avait une assistance technique compter entre 2 et 4 personnes ce qui faisait 1300/1400 personnes à nourrir et à loger en même temps (organisation militaire obligatoire). Tout ce beau monde avait un horaire imparti sur chacune des épreuves et nous partions tous à la minute ( voir à la seconde ) près.. Les conditions au mois de juin étaient difficiles avec une chaleur de 34 à 37 degrés cela à mis à rude épreuve à la fois les mécaniques et leurs conducteurs. Pour ce qui concerne 0117S , malgré la chaleur accablante la voiture à bien tenu le coup, le manomètre de l'eau était en permanence à 130 degrés (ce qui est la norme pour cette auto) et le moteur à tourné comme une horloge à tel point que prenant de l'assurance mon compte-tours était le plus souvent entre 4500 t/mn et 5500 t/mn pour un double cylindre 2.3 litres cela faisait un raffut génial certes addictif pour ne pas dire jouissif, la consommation s'en est ressentie d'où deux pannes d'essence, la première le compteur de jaune ne fonctionnait pas et la deuxième une conso excessive d'essence due à une lourdeur de mon pied droit sur la pédale d'accélérateur. Pour les autres pannes deux fois la batterie déchargée, la première due a une lumière de phare laissée bêtement allumée , une poussette et c'est reparti, la deuxième plus sournoise, la dynamo ne prenait plus la charge, j'ai donc fait appel à mon staff technique d'assistance ....moi même, et après quelques minutes je me suis aperçu qu'une cosse avait un faux contact, une pince coupante un tournevis plat et la panne a été réparée: petite anecdote , une personne de + de 70 ans qui de l'autre côté de la barrière me regardais faire, visiblement désolé que je sois en panne, qui m'a vu tout seul sortir mes petits outils et réparer, une fois terminé il était comme un fou quand , poussant la voiture elle à démarré on aurait dit qu'il venait d'apprendre le mariage de sa fille ou toucher le loto, après pas d'autres pannes et c'est tant mieux parce que je ne suis pas un cador en mécanique. A part ça la course est magnifique , nous traversons toute l'Italie du nord avec des paysages des régions superbes les gens qui nous acclament tout au long du parcours sont impressionnants a voir , toute la journée du matin de bonne heure à la nuit tombée ils sont sur le bord des routes avec des drapeaux des MM le pouce est levé ou alors des applaudissements , je n'ai jamais connu en France un tel engouement, une telle ferveur pour le sport mécanique en général pour les Ferrari en particulier, et complétement intergénérationnel des vieux des jeunes des parents avec des bébés au bras , dans les campagnes assis devant leur maison en grappe ou en ville des milliers et des milliers de personnes avec la banane pour voir passer le plus grand musée du monde à ciel ouvert, impressionnant. Mon plus beau souvenir, lorsque nous sommes arrivés à Rome (450 véhicules qui déboulent presque au même moment) il est 23 h du soir et après 13/14 heures de conduite depuis le matin, nous faisons un tour de la ville , tous les monuments sont éclairés nous sommes escortés par une trentaine de motards de la police qui nous ouvrent la circulation, c'est tout simplement féerique on passe près du colisée de tous ces monuments romains antiques éclairés rien que pour nous en VIP , c'était inoubliable fantastique, ce moment restera gravé à tout jamais dans ma mémoire. Sinon, nous avons traversé les prés de 2000 kms parcourus comme des fous doublant tout ce qui se présentait devant nous grillant des centaines ou des milliers de feu rouge , autant de stop , laissant systématiquement les lignes blanches continues à la droite de nos voitures tout ca avec la bénédictions des forces de l'ordre qui souvent nous ouvraient le chemin , je ne parle pas des excès de vitesse qui s'ils doivent m'être opposables me feront retirer mon permis pour les 150 ans à venir, bref que du bonheur. Après il y a eu quelques voitures cassées ou la carrosserie à pris cher , hôpital pour un équipage mais heureusement sans gravité , toutefois course finie au deuxième jour, avec le recul c'était un peu irréel de mettre en danger nos voitures d'un certain prix à rouler a des vitesses au delà de 170/180 kms/h sur route ouverte .... mais quel, pied ! nous sommes rentrés entier et c'est bien là l'essentiel. Dernier détail, sur les 430 équipages nous n'étions que 3 français , il y avait par contre des japonais des américains des africains du sud des mexicains des argentins , presque tous les pays d'Europe tous les continents et des voitures anciennes merveilleuses . En conclusions si certains veulent faire cette épreuve de régularité je ne saurais que trop les encourager.
  2. 14 points
    Merci à tous. Une fois de plus on s’aperçoit, que ce soit pour Chris ou pour mon fils, que tout peu basculer très vite. Alors profitez de l’instant présent, évitez les conflits et le stress, et soyez bienveillant. Eloignez vous des gens toxiques et ne reportez pas vos plaisirs à « plus tard ». Plus tard il peut etre « trop tard ».
  3. 10 points
    Il y a 3 ans jour pour jour, je signais l'achat de notre 612 , avant un retour Prague/Paris le lendemain d'une traite, l'histoire de confirmer son esprit GT utilisable par tout temps. 3 ans plus tard, toujours aussi content de cette dernière, je dirais meme toujours aussi surpris d'avoir réussi à être le gardien du temple d'un aussi beau modèle. Son usage a été plus restreint que prévu, en cela le Covid n'a pas aidé. Le pèlerinage en terre sainte n'a pu etre organisé encore, et les voyages en famille n'ont finalement pas été nombreux pour le moment. Mais je me souviens notamment d'un roadtrip de plusieurs jours à 4 en visitant les chateaux de la Loire (quelle balade cruiser en famille en V12 Ferrari, quel pied!). A cette occasion d'ailleurs, elle est vraiment devenue le 5ème membre de la famiglia. A ce jour, sa plus grande balade fut le Meeting Ferrarista 2 de la Squadra du Sud dans les Gorges du Verdon, 2500Km en 4 jours, là encore sans broncher. Environ 8000Km réalisé ensemble durant ce temps, sans problème majeur. Les seuls éléments ont été des plastiques extérieurs devenus cassants dans le temps (éclairage de plaque, éclairage des seuils de porte situés sous les rétroviseurs extérieurs). Actuellement j'ai la molette de la fonction siège chauffant du siège passager qui, en fonction du temps, déclenche de façon intempestive le chauffage du siège. Il faut que je regarde pour démonter le panneau du siège et traiter les contacts. En bref donc: des broutilles. Aucun soucis, elle est faite pour rouler. Toujours aussi étonné par ses courbes, remplies d'histoire à bien y poser un oeil avisé. Plantureuse sous certains angles, d'autres restent à proscrire, c'est dans ses traits. Coté intérieur, l'intérieur tout cuir respire encore l'odeur du cuir. Un peu galère d'entretenir le cuir jusqu'au plafond, mais heureusement que le toit electrochromique est là pour réduire la surface à traiter . Quel pied de pouvoir continuer à émoustiller tous ses sens au volant de cette belle. Son utilisation restant restreinte, je suis toujours surpris à chaque fois que je la reprends en main: je n'arrive toujours pas à réaliser qu'elle est à nous (d'autant plus maintenant que mon crédit sur 36 mois a pris fin ). C'est toujours une nouvelle découverte et je suis toujours autant étonné par ce fort caractère se mélangeant à une certaine docilité. La plus grosse surprise vient en fait de sa boite. Certes, le moteur est un acte à lui tout seul, mais la boite est impressionnante dans cette auto: violente et souple à la fois. Une GT mais avec un fort caractère. La boite à elle toute seule résume l'auto. Coté entretien, bien sûr, on ne lésine pas. Hors sujet CCM (et ce qui va avec: plaquettes CCM, prestation de démontage remontage pour pesage au gramme près des disques, prestation de montage, etc...), on tourne environ à 3000€/an. Ont été compris dans ce budget, outre les révisions ("normales", la grande est pour l'année prochaine): changement des garnitures du frein à main, batterie, dévoilage de 3 jantes, un set de Michelin PS4S avec nouveaux capteurs TPMS, changement de différentes pièces plastiques, 1 boitier Scuding relais F1. Elle va découvrir prochainement son nouveau terrain de jeu: les routes du Morbihan. De ce coté de la Bretagne les routes sont plutot pas mal et roulantes, mieux en tout cas que celle des Cotes d'Armor qui constituent mes origines. Je pense qu'elle va avoir plus l'occasion de pratiquer du bitume car il faut bien avouer que la région parisienne m'a bien limité dans son usage: ne l'utilisant jamais en mode auto, il faut bien avouer qu'elle n'est pas la plus agréable dans les bouchons (mais comme une bonne contemporaine n'a pas de pbm de températures ). Autant que faire se peut, elle continuera à aller chez Fiorano malgré la distance car j'ai trouvé des gens honnêtes, pragmatiques, proposant une stratégie d'entretien adaptée, et sachant s'adapter. Enfin, dernier aspect et non des moindres: meme si Ferrarista m'était déjà largement ouvert par la gentillesse de ses membres rencontrés durant les voyages à Maranello, elle constitue un super passeport pour de très belles balades, de fabuleux moments et de très belles rencontres. Impossible de tous les énumérer bien sûr, sans compter tous celles à venir. Grazie a tutti et grazie a Gina. Credits: ag.carshots sur Instagram. Merci à lui pour m'avoir transmis les photos de ses spottings me concernant.
  4. 8 points
    Teasing ... normalement je la récupère mercredi ! J'ai hâte de la voir en vrai ! Sur les photos, elle est magnifique (à mon goût).
  5. 8 points
    J’adore ton idée du bar!! Je sais pour avoir échangé souvent avec toi, que tu as bien compris ma philosophie , et la recherche d’exception, de radicalité et rien d’autres. Maintenant, je suis en train de m’organiser pour avoir du temps pour rouler avec toutes, en sorties, roadtrip mais aussi piste! C’est l’essence même de ces séries spéciales, et je ne supporte pas l’idée de les voir stockées sans jamais rouler ou presque. Tout comme je ne supporte pas les autos vendues à certains clients « Top ou VIP ou je ne sais quoi », qui reste stocké, parfois même pas immatriculées, dans des box, voir directement chez le concessionnaire!! Certains clients ne viennent même pas voir leur voiture!! Dingue. Moi, je veux partager avec vous, avec les passionnés et rouler.
  6. 6 points
    C'est dommage, j'ai un contact qui vend des sièges pour Modena, mais c'est pour l'arrière
  7. 6 points
    Deux jolis cabriolets en balade, croisés ce weekend vers la dune du Pilat.
  8. 6 points
  9. 5 points
    Je suis comme vous, totalement perdu devant ce raisonnement politique qui ne favorise aucunement l’intérêt qu’il dit nourrir. On manque d’énergie électrique , on réouvre des centrales à charbon en France et partout en Europe l’Europe va devoir trouver du gaz liquide et de l’électricité en grosse quantité dans les semaines mois et années à venir du fait du conflit militaire en cours et on continue dans le même temps de forcer la conversion du thermique à l’électrique. on ne sait pas comment recycler proprement les batteries. on ne sait pas comment alimenter un tel parc électrique au vu du manque de bornes. on ne sait pas encore comment les charger ces autos puisqu’on est déjà en manque d’électricité pour cet hiver alors qu’on est pas encore au pic de besoin et loin d’alimenter toutes nos autos au 230V. on veut retrouver une autonomie à minima européenne vis à vis des autres puissances mais 80% des batteries sont produites hors Europe. les éléments indispensables à la production de ces batteries sont aussi hors Europe. donc même si on obtient le savoir faire, comment allons nous trouver les terres rares? comment allons nous négocier avec la Chine quand elle continuera de rester neutre vis à vis de la Russie alors même que cette dernière avance ses troupes vers l’Europe et nous inflige une rupture d’approvisionnement de céréales à échelle mondiale. dans quelle espèce de problématique ces politiciens sont ils en train de nous lancer? et pour conclure mon incompréhension totale sur le sujet; alors que tous les indices sont aux rouges pour les possesseurs d’automobiles thermiques que nous sommes , les prix ne cessent de monter. Pour tout, tout est contre les voitures de sport thermiques: hausse du prix du sans plomb restrictions de roulage (ZFE) limitation et contrôle de la vitesse avec des peines encourues toujours plus dures (retrait permis, amende, saisie véhicule…) Clivage de plus en plus fort concernant les possesseurs de voitures dites « de luxes » … et malgré tout cela, le prix des autos ne cessent de grimper. y’a qu’à regarder le prix des ferrari des années 70 à 2010. Tous les modèles montent. lentement mais ils montent. je n’y comprend plus rien.
  10. 5 points
    Cette photo a été prise à l'arrivée de 0117S à Brescia au brexia forum lieu de RV de tous les concurrents, les autocollants ne sont pas encore collés et la voiture est toute propre. Effectivement c'était un rêve et je commence à réaliser la chance d'avoir pu le réaliser mais pour ceux qui n'ont pas de voitures anciennes (voir de Ferrari anciennes ) il y a le Ferrari tribute qui permet aux Ferrari récentes de participer à cette fantastique épopée.
  11. 5 points
    Bon ça va faire 10ans que je l ai là après l extérieur en stradale ( je parle pas de 2 pauvres grilles ou jantes ) mais de tout lol même des rétro / je les ai cette semaine …. après les trains roulants de challenge c est à dire center lock les vrais etc amortisseurs etc ….. après les freins céramiques de challenge …. apres l intérieur bon c est pas encore fini mais bientôt full Carbon intérieur porte challenge sièges baquets challenge etc … j’ai même viré l auto radio et le cendar …. bas moteur ????? Bas Houston tu vas faire quoi ???? T es nul ???? j ai hésité à la vendre finie comme ça pour un 458 bas grâce à Christophe / Thierry / Fab / Vincent / Bruno je l a garde et j ai déjà acheté des pièces pour le moteur pour larguer tout et ceux qui vont dire et Houston t a un pb Ton assurance t es single ou quoi tu vas finir en prison bas qu il porte plainte lol moi ce post c est pour la passion et faire vibrer et lire certain qd je vais sur fofo et je lis quel pneus les gars quel pneus les gars bas je sais même pas répondre
  12. 5 points
    Des news de la 328 GTS #7767 : Après plusieurs années seulement entrecoupées de "petits entretiens" réalisés à la maison, il fallait songer à une "Grande Révision" histoire de se refaire une jeunesse. Pour cela, retour a son garage Clermontois habituel, Auvergne Moteurs. En même temps, montage d'un silencieux un peu plus tonique que celui d'origine et abandon des 2x2 sorties pour un passage à 2 sorties coniques Extérieurement, beaucoup plus bruyant (mélodieux ?), par contre, à l'intérieur pas de résonance et un niveau sonore très convenable.
  13. 5 points
    Grosse journée de roulage, très chaud, tous bien fatigués ce soir
  14. 5 points
    Quel beau résumé ! La 612 est vraiment un jouet extraordinaire, une voiture incroyablement agréable à mener, avec son V12 et sa sonorité La boite est effectivement un de ses points forts. c'était l'un des rares points faibles de ma précédente 4200 : un peu trop lente. c'est pour cette raison que la version F1-S était un impératif pour la 612. Et je n'ai aucune déception à ce niveau. C'est un régal ! Esthétiquement, je la trouve magnifique vue de 3/4 arrière. L'avant est moins consensuel et pourra en rebuter certains. Mais elle gagne indéniablement à être connue. En fait, je suis vraiment en phase avec ton message. Pour tout dire, je m'apprêtais à poster un sujet un peu similaire, mais avec moins de talent d'écriture, sur le thème du "c'est grave, docteur ?" En effet, je me faisais la réflexion ce soir en rentrant dans mon garage, a quel point j'étais toujours sous le charme de ma 612. Je suis toujours autant surpris chaque fois que je la vois chez moi, à me dire "elle est mienne" ! Avoir une Ferrari est un rêve depuis que j'ai une dizaine d'année, et est même devenu un de mes objectifs. Ma fille de 10 ans me posait la question quand j'ai enfin accompli cet objectif : "papa, ça va être quoi maintenant ton rêve ?" Je n'ai pas su lui répondre ... Mais pour le moment, ça reste un rêve éveillé. Longue vie à nos 612 !
  15. 5 points
    Tout à fait . Heureusement que je ne l’ai pas vendue chère du coup. @Nanthiat @dejideji Ainsi que les 3 précédents, sinon pour ma part vos femmes s’en plaignent pas de mes doigts sales, donc ça me va Sinon Magnifique jean . .
  16. 5 points
    Like, tu as bien raison. Pour la grosse sortie annuelle ferrarista je devais m’inscrire et je ne l’ai pas fait uniquement car je n’étais pas sur d’être en possession d’une voiture à ce moment la, et j’ai eu raison car j’ai vendu la mienne en 24h y’a 3 semaines ( car c’était la bonne saison ) et j’ai la nouvelle qui n’arrive qu’en décembre…. Donc oui, profiter au maximum, se faire plaisir ne pas hésiter si on le peut. On ne sait pas de quoi demain sera fait et je préfère avoir des souvenirs que des regrets.
  17. 4 points
    Bien reçu le courrier et autocollant qui se marie bien avec la voiture ! A ce weekend à tous ….
  18. 4 points
  19. 4 points
    Arrivée ! L'auto et son équipage ont passé l'arrivée d'une épreuve qui fut éprouvante tant les étapes sont longues et les nuits courtes mais ça a tenu bon Contrairement à d'autres "une récente a brûlé, 3 ont dû être dépannées sur le bord de la route ( 4 Ferrari récentes) Côté course plusieurs plantages d'anciennes dont un équipage parti à l'hosto , de belles autos qui vont devoir réviser leur carrosseries d'origine. Ça a fait du grabuge et ce n'est que ce que nous avons vu sans compter les pannes de moteur ou autre..." Bravo @Smarrteen
  20. 4 points
    Bonsoir à tous voilà je voudrais faire plaisir à un membre du Forum je donne oui oui je donne ce tableau de Ferrari 599 GTB expose dans une concession à l’époque de sa sortie par contre à venir récupérer sur place pas d’envois possible je ne m’occupe de RIEN donc je le re écrit a venir récupérer sur place à Allauch 13190 ATTENTION que la personne qui le récupère ne le mette pas à la vente après Je pourrais le faire sauf que je veux faire plaisir à un passionné Herve
  21. 4 points
    Ça y est! 1 an que ma 360 Modena partage avec moi une partie de ma maison. Et ce week end le temps est bien trop beau pour ne pas la sortir avec mon drone et faire un petit point sur la première année d'utilisation. (Je vous partage la vidéo mais soyez indulgents car je ne suis pas du tout un spécialiste!! ) 1 an d'émotion à son volant. Aucune autre voiture ne m'avait fait ça. C'est certain! J'ai la chance d'avoir trouvé un modèle qui fonctionne parfaitement et qui à un bruit... INCROYABLE avec son échappement stradale. Je trouve la voiture franchement plutôt agréable à vivre (et je ne parle pas à conduire). En utilisation normale je trouve même ça plutôt confortable (toute proportion gardée) malgré les sièges bacquets. J'ai fait 1200 kms avec le week end dernier et je pouvais toujours marcher Lundi! Les points négatifs pour l'instant sont seulement des facteurs externes. Difficulté (psychologique?) à la garer en ville. Et oui une Ferrari attire toujours les gens (et les enfants surtout). Difficile de dire combien de gens l'ont prise en photo et sont montés dedans cette année. La passion automobile n'est toujours pas morte!!! Et c'est tant mieux. Difficulté ( psychologique?) aussi pour la prendre pour faire un long voyage ou des petits trajets quotidiens (par rapport à une Porsche notamment). Autre point "négatif", la quasi obligation d'aller en faire un tour quand les copains viennent à la maison! Mais à chaque fois que je monte dedans, le même sentiment d'appréhension et d'exitation en même temps. Le bruit me surprend encore un an après quand on ouvre en grand. Frissons garantis! Pour terminer, en fin d'été, je suis invité pour faire une emission youtube avec Jessica Paupinat pour présenter ma belle. Je suis sûr que certains ici la connaissent? Profitez bien de vos autos cet été et surtout, soyez prudent! Ferrari modena 2.mp4
  22. 4 points
  23. 4 points
    On sort de l'épisode Covid ou on a vu que l'Europe était dépendante de la Chine pour bien des molécules et de médicaments (entre autres choses); on voit avec la guerre en Ukraine que beaucoup de pays Européens sont dépendants du gaz russe, et tous ces gens dont la tête est bien plus pleine que bien faite à l'évidence, nous poussent encore une fois à être dépendant de la Chine qui produit, sauf erreur, plus de 80% des batteries produites dans le monde ! Bravo messieurs les technos européens et tous ces cons de députés qui suivent le mouvement en bons moutons qu'ils sont, de votre grande vision stratégique mais aussi pratique car on sait que l'intendance (bornes de chargements en nombre suffisant, équipement individuels de charge, production électrique) ne pourra être prête pour absorber les 1,5 millions de véhicules neufs vendus par an dans l'hexagone. Bien du plaisir pour les grandes vacances avec en plus des français, les touristes belges, néerlandais et allemands en transit vers l'Espagne qui risquent tous de passer leur vacances sur les aires d'autoroutes... Bienvenue dans l'absurdité, non pardon, dans l'Europe actuelle !
  24. 4 points
    Décidément, cette rubrique ne passionne pas grand monde. On y parle de temps en temps de matériel, mais les images se font rares ! Pour ma part, je me suis offert il y a quelques mois un D5 MkIV, et un 16-35 f.4 L IS USM pour remplacer mon vieux 17-40. Et à défaut de Ferrari, je cours la campagne, surtout à la chasse aux orages. J'ai toujours du mal à décrypter précisément les prévisions, mais quelques sites spécialisés donnent des tendances relativement fiables. Ceci dit, je rentre plus souvent bredouille que réellement satisfait ! La météo de ces derniers jours a été heureusement plutôt favorable, ce qui m'a permis de ramener quelques images que je trouve pour ma part assez sympa. Alors, pour ceux qui passeront par ici... :
  25. 4 points
  26. 4 points
  27. 4 points
    Quelques photos de ma 400GT . Cela fait 19 ans que je possède des 400 GT, celle ci a remplacé la première qui a eu , hélas, un gros accident. C’est une auto très virile au niveau du comportement, les suspensions sont très raides et il est assez difficile de l’exploiter sur la route. A côté, la F355 est un vélo et la 512 TR gentille !
  28. 4 points
    Du coup je suis allé rouler un peu ça m'a calmé
  29. 3 points
    Bonjour Etienne, oui c'était amusant car à chaque fois qu'on passait dans une ville il y avait toujours un speaker avec un micro en main pour présenter les voitures qui passaient et qui présentait 0117S déjà comme un coupé (sic.. pas de toit) et non pas comme une barchetta à tout le moins un cabriolet ... et fier de rajouter coupé Motto, la plupart du temps je passait en levant la main avec un grand sourire et des fois je le reprenais non c'est une carrosserie Scaglietti Le Mans, le gars balbutiait quelques paroles qui semblaient dire, désolé c'est ce qui est écrit sur mes notes, pas de problème un large sourire un bras d'adieu levé et un coup de klaxon à trompes pour redynamiser l'atmosphère que j'avais quelque peu participé à faire retomber. Je n'ai jamais vu en France un tel engouement pour les voitures anciennes, de course ou autre , durant toute la course du matin de bonne heure à la nuit des milliers de spectateurs près à s'emballer lorsqu'une voiture (pour la plupart des œuvres d'art) passait qui applaudissait simplement au spectacle qui s'offrait à leurs yeux et à leurs oreilles. Je m'arrête là il y aurait tant de choses à dire sur la mentalité Française et Italienne qui sur ce sujet sont aux antipodes. Etienne, j'ai eu l'occasion de te le dire à plusieurs reprises, nous t'attendons avec plaisir quand un jour tu descendras dans le sud, cela fait maintenant des années que j'espère une photo de 0117S prise par toi, maintenant qu'elle a fait les MM je ne désespère pas de te voir.
  30. 3 points
    Merci @Jeap pour les cheveux blancs !!!! Mais tu tournais le dos à notre table ou la moyenne d'âge n'était pas très haute
  31. 3 points
    La bonne nouvelle du jour : vos billets pour Le Mans Classic sont arrivés ce soir !!! Les tours de cou seront à récupérer sur place, sur l'espace Ferrarista, ainsi que vos planches d'autocollants Le Mans Classic (pas présents sur la photo). Sur la photo, vous pouvez voir : - en haut les tours de cou Le Mans Classic, - vos badges d'accès (format carte) qui vous donnent accès à différents lieux selon la formule retenue (paddock, tribunes, etc.) - les autocollants (jaunes) à coller sur votre pare-brise pour accéder à l'espace Club Ferrarista avec votre Ferrari - en bas, les tickets pour le tour du circuit des 24h le vendredi et ceux pour le parking voitures modernes. Je fais en sorte que tout parte d'ici demain, pour que vous les receviez d'ici ce week-end. Merci, si vous n'avez pas répondu à mon MP envoyé hier, de bien vouloir me préciser l'adresse à laquelle vous envoyer le tout (par MP bien sûr, pas d'adresse personnelle sur le forum !). Bonne réception à tous les inscrits et au plaisir de vous voir dans quelques jours sur place !
  32. 3 points
    Riva The persuaders , Ferrari Roma contre Maserati Mistral
  33. 3 points
    Un de boulot sur la Modena aujourd'hui ! Démontage des aérateurs, coquilles de colonne de direction et bouton du tableau de bord pour les nettoyer dans le but d'enlever le collant. Pour tout ce qui est démontable et immergeable, j'ai utilisé de l'eau chaude et de la lessive saint Marc, pour le reste j'ai nettoyé avec de l'alcool à bruler. Place aux photos ! J'ai donc commencé par déclipser les 5 aérateurs Mon ami de la journée : Nettoyage avec une brosse à dent et une brosse à ongle pas trop raide. La brosse à dent permet d'aller nettoyer l'intérieur des aérateurs. Les mécanismes des aérateurs sont graissés, il faudra repenser à remettre un peu de graisse épaisse avant le remontage. Même traitement pour les sorties de désembuage, malheureusement les miennes sont cassées, les tétons de fixations sont tous manquants. J'en ai recommandé une paire chez Eurospares. Au tour du panneau de commande de la ventilation, au passage une vue sur mon superbe autoradio :-), je cherche activement un autoradio d'origine, ou bien un plus moderne mais dans le style origine. Cela avait visiblement déjà été dégrossi par un précédent propriétaire, j'ai terminé le travail à l'accolade et au coton tige sans rien démonter. Lors de la dépose du panneau de commande et de la radio, j'ai remarqué que ce connecteur bleu et vert n'est pas raccordé A quoi sert-il? Est-ce en rapport avec l'autoradio d'origine? Place maintenant aux boutons de gauche, qui avaient bien besoin d'un bon nettoyage Dépose de la partie inférieur du tableau de bord pour la nettoyer en profondeur et aussi permettre le démontage de la coquille de colonne de direction Ensuite, j'ai appliqué sur tous les plastiques un brillant plastique satiné de chez Motul, puis remontage de l'ensemble. Bon dimanche à tous
  34. 3 points
    Je suis du même avis. personnellement à 700k€ j’aurai visé bien d’autres ferrari que celle ci. Quitte à ce que ce soit pour un pur placement financier, une daytona, une 330GTC, une 458 aperta , une f12 tdf … auraient eu ma préférence à cette 512M. et en effet je lui préfère 100 fois la TR dont le dessin est plus conforme au dessin originel de la Testarossa.
  35. 3 points
    Quelques photos ( moyennes....) de ma femme !
  36. 3 points
    C’est une configuration très classe et également sportive. Effectivement ce n’est pas commun mais je suis certain beaucoup plus beau en vrai qu’en photo.
  37. 3 points
    Ferrari improbable mais quelle mélodie !! Photo perso de l'envers du décor :
  38. 3 points
    3 vainqueurs aujourd'hui qui n'avaient pas cru en Ferrari... bravo à @Guga33, @ptit_sec et ( encore) @Hub56, deuxième tiercé de l'année, faudra que tu me donnes l'adresse de ta voyante. Stau quo en tête, @HP11 tient la baraque mais @Hub56 4ème, revient fort. Prochain RV au Canada dimanche prochain. Course à 20h heure continentale, pronos à 19h SVP
  39. 3 points
    Cède abonnement canal +, canal + sport, canal + décalé. Bon état général, non fumeur, entretien scrupuleux. Faire offre.
  40. 3 points
  41. 3 points
    La période des orages étant par nature assez limitée, je profite de mes nombreuses sorties "nature" pour ramener quelques images... L'hiver dernier : Balade en Queyras : du côté de Quiberon : vers le Petit St Bernard :
  42. 3 points
    La fiabilité de la modena n’a rien avoir avec celle de la f430.
  43. 3 points
    Une Modena, une Moonwatch et des routes lunaires, une autre recette du bonheur Dédicace à @collectibles
  44. 3 points
    A mon âge, me rappeler de la première panne est impossible, je préfère parler de la dernière. D'ailleurs la dernière c'était...m'en souviens pas non plus !
  45. 3 points
    Elle a encore retrouvé sa jeune copine ce WE:
  46. 3 points
    Retour dans le Var Bravo à la F430 de @rusty348 d'avoir été si vaillante du début à la fin de ces 5 jours intenses . 18h de trajet cumulé souvent dans une chaleur lourde, étanche à la pluie locale et résistante à l'enchaînement des nombreux tours sur la piste ! Merci @rusty348 tu nous as fait rêver sur piste Très bel événement le Sport et Collection La piste du Val de Vienne est vraiment intéressante, bien mieux adaptée que le Paul Ricard ou le Luc. Un juste milieu pour nos autos et surtout pour les permis B que nous sommes très majoritairement. Et enfin, un très grand plaisir d'avoir pu rencontrer des Ferrarista (l'une de mes motivations premières pour monter "si haut" ) et de mettre une fois de plus un visage sur un pseudo et un avatar. Parmi eux, spéciale dédicace à @Vincent 41, @eric355 ainsi que @33manu et son frère. Je me suis régalé à discuter avec vous de technique Je n'oublie pas notre @LINO27 national, toujours un plaisir de nous retrouver et salutations à ton frère Enfin côté 360 Modena, j'ai rencontré l'un des 25 hommes sur Terre, qui possèdent l'option toit ouvrant ! Plus rare qu'un oeuf Fabergé Au plaisir @sompe Comment oublier @colin , flegme et bonne humeur, la légende ! Forza Ferrarista
  47. 3 points
    Bon je remet au goût du jour le sujet voici ce que nous pouvons réaliser ….. Nous teintons le Carbone et il n’y a pas de limite dans la réalisation …..rêvez nous exauçons….
  48. 3 points
  49. 3 points
    @Franck et @Stradale V8 après une nuit sans sommeil et quelques déboires la semaine passée , je suis le conseil d' @Oliv " Alors profitez de l’instant présent " et si il reste encore une disponibilité pour une 612 et une personne je participerais au 3ième meeting Ferrarista en Champagne du 16 au 18 septembre 2022
  50. 3 points
    En tant que client Ferrari, une concession Ferrari peut vous proposer un essai d'un nouveau modèle, comme la Ferrari 296 GTB qui vient juste de sortir. Comment cela se passe-t-il avec Esperienza Ferrari ? A quoi vous attendre ? De quelle expérience bénéficierez-vous ? Que pourriez vous vraiment tester ? Aurez-vous les moyens de vraiment vous faire votre propre avis ? @cheki, prorpriétaire d'une Ferrari 599 GTB, vient d'en profiter pour tester la Ferrari 296 GTB en Italie. Il vous livre le détail de son expérience lors de ces essais et de son retour par rapport à la Ferrari 296 GTB. Rapide contexte Mon père et moi sommes clients après-vente de la concession Francorchamps Motors à Bruxelles. J'avais été invité au CERAM pour essayer la Ferrari Portofino M mais, n'étant pas disponible, j'avais précisé à la jeune femme du marketing que j'aimerais essayer la Ferrari 296 GTB. Elle m'a alors proposé de venir l'essayer en Italie, sur deux jours. Rapide prise de congés, billets d'avion et voiture de location et l'affaire était faite ! Pas grand chose à faire donc puisque tout le reste est pris en charge par Ferrari. La concession m'a proposé de prendre un vol privé avec eux et de profiter de la navette pour rejoindre Salsomaggiore, mais à 3 000 € le billet d'avion (vs les 27€ que j'ai payé), j'ai préféré allouer mon bon argent à d'autres choses. Décollage de Bruxelles à 6h20 (bon à 14€ le billet faut pas pousser non plus), atterrissage à Bergame vers 8h, dans une chaleur déjà éprouvante (27 degrés). Retrait de la voiture de location et direction la superbe ville de Cremona, pour une pause petit déjeuner, en attendant de rejoindre Salsomaggiore pour le début du programme prévu à 12h30. Arrivée sur les lieux à l'heure dite, quelques Ferrari et deux Porsche (?!) montrent que certains propriétaires (français, hollandais, allemands) n'ont pas eu peur de mettre des kilomètres à leur belle auto pour cet événement. Prise de la chambre et remise des accréditations avec les programmes des deux jours. Bien bel hôtel, assez grand et sous forme de labyrinthe pour certains aspects. Dans la chambre, un très beau book photos de la Ferrari 296 GTB et une lettre d'accueil sont mis à disposition des invités. Jour 1 : 50 kilomètres sur les routes autour de Parme Rapide déjeuner avant de passer aux choses sérieuses, je retrouve les autres invités de la concession ainsi que les hôtes. La chaleur humaine, assez caractéristique des belges, fait qu'on se fait rapidement des "copains". J'ai rendez-vous à 14h50 pour le briefing et l'essai sur route ensuite. On passe donc au briefing : Explications très marketing du responsable de la marque et en français s'il vous plaît ! Comme certains l'ont assez justement souligné, très très grosse insistance sur le fait que la voiture est "fun to drive" que le son a particulièrement été travaillé. C'est rigolo, c'est précisément tout ce que je reproche au duo Ferrari 488 et F8. La Ferrari F8 Tributo justement ! Je vous partage cette slide, que j'ai trouvé très symptomatique d'un truc qui m'a sauté aux yeux pendant toute la présentation : Comme vous pouvez le voir, sans aucune subtilité, le but est d'enterrer la Ferrari F8 Tributo avec la venue de la Ferrari 296 GTB. J'ai trouvé la présentation quasiment "insultante" envers les propriétaires de Ferrari F8. Le message était clairement "la Ferrari F8 Tributo n'est pas rigolote à conduire, le son est nul, la Ferrari 296 GTB c'est tout l'inverse". Je grossis le trait mais franchement cela "transpirait" fortement du discours.On nous explique la boucle : 50 kilomètres de balade, en précisant bien que c'est un avant goût, avant de pouvoir découvrir le vrai potentiel de l'auto le lendemain sur la piste. Rappel des règles de sécurité et des limitations de vitesse, étouffés dans un rire ... on est bien en Italie. Bref, trêve de blabla, on passe aux choses sérieuses, direction le parking : Arrivée sur le parking et découverte d'une myriade de Ferrari 296 GTB, dans principalement trois configurations :- Giallo TS, baquets carbone charcoal, jantes diamantées. - Rosso Imola (couleur de lancement) sièges conforts, jantes d'origine. - Rosso Corsa, sièges conforts, jantes diamantées. Je passe sur la seule et unique Assetto Fiorano Grigio Scuro livrea Giallo, que je n'ai pas eu l'occasion d'essayer, malheureusement. Premier constat purement esthétique : c'est franchement plus réussi en vrai qu'en photo ! C'est une auto assez ramassée, comme je les aime. Toujours un peu de mal avec l'avant, que je trouve un peu trop neutre, mais rien d'alarmant. Elle a une belle présence et je la trouve plus homogène, dans son ensemble, que la Ferrari F8 Tributo. On part donc en balade dans la province de Parme, aux côtés d'Ivano, un trilingue (dont le français) sicilien, vraiment très sympa et hyper permissif côté rythme donné à l'auto. Une remarque pour commencer : beaucoup d'audace de la part de Ferrari, côté choix des routes. On part sur des routes très serpentées et en mauvais état, bref tout ce qui pourrait mettre en exergue les défauts d'une auto. Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins, j'ai littéralement été bluffé par cette première approche. Le moteur pour commencer : la première accélération pied dedans m'a vraiment pris aux tripes, une accélération du genre suffocante, avec un moteur à deux étages, qui pousse fort en bas et qui donne un gros coup de massue vers les 4 000 tr/min sans s'essouffler jusqu'à 8 500 tr/min. C'est plutôt très physique et enthousiasmant. L'exact opposé, pour moi, du powertrain des Ferrari 488 et F8, que j'ai trouvé linéaire et insipide au possible. Le son est globalement très présent à l'intérieur, sourd à bas régime et mélodieux dans les tours. Le côté petit V12 ne m'a pas sauté aux oreilles (il faut dire que le son de la Ferrari 599 GTB est assez métallique). Ca ne ressemble pas à grand chose de connu chez Ferrari. Ca sonne comme un beau V6 et j'avoue que j'aime le son des V6. La boîte : rien de particulier à dire dessus, à part que c'est donc la nouvelle BV8 de la Ferrari SF90. Elle est chirurgicale et hyper rapide. Petit coup dans les cervicales sympa en RACE , douce et fluide dans les modes du dessous. En Sport j'ai noté que parfois elle ne répondait pas tout de suite à mon impulsion sur la palette, mais il se passe électroniquement tellement de chose dans cette auto qu'il doit y avoir une raison. L'effet coup de fusil à la montée et à la descente des rapports (en rafale) est particulièrement sympa. Sans les pop & bang débiles qui sont tant à la mode aujourd'hui. Les freins : idem que pour la boîte, toucher rassurant sur route et grosse force de décélération (accompagnés du petit aileron escamotable) sur les gros freinages. On en parlera davantage sur la partie circuit. Châssis/amortissement : c'est certainement la partie qui m'a le plus impressionné dans les circonstances d'essai. Je le rappelle, les routes étaient dans un état assez déplorable. Et pourtant, la voiture a un comportement impérial, mais genre vraiment impérial. A basse vitesse, elle gère les aspérités de la route dans un confort très surprenant et dès qu'on met du rythme, voire beaucoup de rythme, on se retrouve avec une auto hyper sereine, un train avant très directif suivi d'un train arrière qui accompagne sereinement sans décrochage brutal (tant que l'on ne fait pas n'importe quoi avec les 830ch qui attendent derrière). Je n'ai pas utilisé le bouton "bumpy road", vraiment pas besoin malgré les circonstances. La voiture est clairement amusante à conduire, ce n'est pas une petite auto mais elle est agile et vraiment très facile à emmener. Bref un moment de vrai plaisir de conduite. Je vous passe le speech sur le fait que la puissance est vraiment too much pour la route ouverte, ce serait un peu réducteur pour le reste de l'auto qui fait vraiment passer un très bon moment au conducteur. Encore une fois, c'est le constat inverse de mon sentiment lors de l'essai de la Ferrari 488 GTB. Et la partie hybride me direz vous ? Je n'en ai pas parlé ! C'est vrai et pour cause, je n'ai pas orienté mon essai sur cette partie. J'ai un peu roulé en full électrique, bon bah elle fait comme toutes les autres : silencieuse, vive sur le 0 à 50, rien de particulier à dire là dessus. Peut être deux remarques qui ont leur importance : L'autonomie n'est que de 25km, ça peut paraître peu mais ça peut suffire pour traverser une ZFE. Et l'autre point où Ferrari démontre qu'ils ont les meilleurs ingénieurs au monde c'est la gestion de la récupération d'énergie. En mode Hybride ou Qualifying la voiture passe de 0 à 100% de batterie en seulement 10km. Ce qui fait que globalement vous avez l'ensemble de la puissance (thermique et électrique) quasiment tout le temps. Pour moi cette unité BEV est définitivement plus un KERS dans son utilisation qu'un PHEV. Et c'est ce positionnement qui, je pense, convient le mieux à une Ferrari. Bravo à eux d'avoir choisi cet angle ! Rapide observation sur l'intérieur : le mieux côtoie le pire. Côté mieux : énorme progression en terme de qualité perçue. J'ai bien aimé le volant, plus petit que sur la Ferrari Roma, le nouveau "débattement" des palettes est assez sympa, quoique plus digital qu'auparavant. Côté pire : le 100% tactile est vraiment naze, en dehors du fait qu'on se retrouve avec des traces de doigt partout et qu'on appuie sur des commandes sans faire exprès. Le simple fait de ne plus avoir un joli bouton qui matérialise et "sensationnalise" la mise à feu du moteur m'a vraiment dérangé. Ca casse complètement la magie du start-up. Retour à l'hôtel enthousiasmé donc, partage des feed-back avec le staff et les invités. Passage à la chambre pour une douche et mettre sa tenue de cocktail avant le dîner de gala du soir. Pas grand chose à dire de plus à ce sujet. Bonne bouffe à l'italienne, je me suis fait quelques amitiés avec des autres passionnés comme moi donc dîner très agréable. Les invités d'ailleurs, pour moi il y avait trois clans : les passionnés comme nous tous ici, les show off pour qui c'est surtout important d'avoir la dernière Ferrari qui accompagnera la RM, les Berlutti et la panoplie totale Vuitton/Prada/Hermès et enfin une part non négligeable de prospects et/ou de nouveaux acquéreurs de la Ferrari 296 GTB, hyper intéressés par l'auto et par l'univers Ferrari. Jour 2 : essai sur le circuit de Varano C'est le jour le plus attendu par tous enfin ... pas par tous, puisque la deuxième catégorie susnommée s'en foutait complètement.Départ donc pour le tout petit circuit (2 500 m) de Varano à 50 kilomètres de l'hôtel, par les petites routes de la province de Parme. Au même titre que pour les choix des routes de la veille, big-up à Ferrari d'avoir osé le fait de choisir une piste aussi petite pour présenter une grosse berlinette de 830 ch. Cela démontre (si on en doutait encore) qu'ils sont particulièrement fiers de cette auto. Le choix d'une petite piste permet aussi d'éviter les trop grosses prises de vitesse, et donc de risques, pour un casting d'invités peu ou pas habitués à rouler sur piste, du moins pour 90% d'entre eux. On commence par un vrai briefing sur les bases du pilotage : position des mains, choix des trajectoires et explication du déroulé de la journée. Au programme : - Un tour de piste en passager pour comprendre la piste. - Un "ability contest" consistant en un tour chronométré sur un parcours d'agilité en mode 100% électrique. - Trois sessions de 5 tours au volant de l'auto, accompagné. C'est donc parti pour un tour de piste en passager. Voici une petite vidéo avec la Ferrari F8 Tributo pour que vous vous fassiez une idée : Un peu perplexe sur le choix de la piste mais finalement assez emballé par la physionomie, il y a tout ce qu'il faut pour s'amuser. Ability contest :Là aussi, j'étais un peu perplexe sur l'intérêt de l'animation, mais finalement c'était assez ludique et on se prend vite au jeu.C'est assez facile et rigolo de le faire en full électrique. Très orgueilleux que je suis, je tiens à vous dire que j'ai fini 6ème de la journée, sur 60 invités, et que j'aurais fini premier si je n'avais pas tapé un cône en fin de tour. Il fallait bien ça pour Ferrarista !j'ai mis en attachement deux vidéos que l'on pourrait appeler "deux salles, deux ambiances" avec un même tour de piste en thermique et en électrique.Vous verrez que même de l'extérieur, ça sonne plutôt pas mal, du moins sur les deux premiers tiers d'utilisation du moteur, même si en pleine charge, ça siffle surtout. Le son c'est l'exact opposé de la Ferrari 599 GTB, dans cette dernière, l'extérieur en prend plein les esgourdes, alors qu'à l'intérieur c'est quasiment mutique. La Ferrari 296 GTB c'est l'inverse, les temps modernes que voulez vous ? Sessions de piste : C'est bien là le point d'orgue de cette présentation pour moi. Franchement, très agréablement surpris par le fait que Ferrari n'hésite pas à mettre à l'épreuve sa voiture et ses clients sur des sessions de piste relativement longues, pas très habituel à Maranello. La première session se fait un peu en mode découverte de l'auto et découverte de la piste. Mention spéciale à l'approche des instructeurs : pédagogues, absolument pas restrictifs, et même plutôt pousse au crime ! Qu'est ce qui ressort de plus par rapport à l'essai de la veille ? - Le train avant toujours, vraiment très directif et précis. On sent vraiment qu'il aime bien être chargé au freinage pour ensuite te permettre de granulariser au maximum ta trajectoire. - Le train arrière suit avec beaucoup de vivacité tout en étant particulièrement stable : l'électronique aide beaucoup. - Le moteur : toujours ce punch phénoménal, avec une allonge et une musicalité qui te permettent de te rendre compte où tu te situes côté RPM. Sur la Ferrari 488 GTB, je me faisais pas mal surprendre par le limiteur (700tr/mn de moins également), sur la Ferrari 296 GTB, ça ne m'est jamais arrivé et pourtant je peux vous garantir que ça marche ! Toujours épaté par ce caractère à double étage qui est souvent l'apanage des (bons) moteurs atmosphériques. - Les freins, moins convaincu que la veille sur route pour être honnête mais comme vous le verrez plus tard, certains circonstances peuvent l'expliquer. Le dégressif est plutôt facile à faire avec une pédale bien dure qui permet d'être serein et de placer l'auto correctement. Mais ce qui m'a déplu, c'est plutôt le manque de constance. J'avais toujours une forme d'appréhension en fond de ligne droite en me demandant comment ils allaient réagir cette fois. Rien de dramatique cependant, mais c'est à noter. - Côté amortissement, j'ai trouvé ça un peu souple pour l'exercice qui nous occupait, mais bon ça reste une auto de route. Pas eu l'occasion de tester l'Assetto Fiorano qui est plus ferme. Mais globalement, la plonge et le roulis sont bien maîtrisés. J'ai bien aimé le format proposé, cela permettait de vraiment profiter de l'auto, de hausser son niveau mais aussi de s'arrêter au bon moment et de pas aller faire le tour de trop, celui qui t'envoie dans le mur. J'ai fait deux des trois sessions avec le même instructeur avec qui j'ai bien accroché et j'ai adoré ses conseils et la rapidité avec laquelle les progrès apparaissent. On ressort de l'auto pas ultra éprouvé : facilité de prise en main, électronique qui aide beaucoup et climatisation très efficace font qu'on a bien profité mais qu'on est pas non plus comme Verstappen à Miami. Dernier point sur la conduite, l'électronique justement. Ce serait vulgaire de dire que cette auto n'est QUE électronique mais on ne peut pas nier le fait que c'est omniprésent dans l'expérience de conduite. Il y a deux aspects paramétrables : - Le manettino classique à droite avec les modes que l'on connaît : basse adhérence, pluie, sport, race et ESC Off. - Une sélection de mode thermique électrique à gauche du volant : full électrique / hybride / performance / qualifying Etant bien vu et bien en confiance avec mon instructeur, j'ai été autorisé à rouler en RACE et en mode Qualification alors que 90% des autres invités étaient eux obligés de rouler en Sport et en mode performance (qualifications pour certains). J'ai fait la première session en Sport et franchement on sent et on voit, avec les voyants ASR, qu'on peut faire quasi n'importe quoi et que l'électronique gère le reste. Dans ma configuration, RACE et Qualifying, l'auto était bien plus permissive et directive, je n'ai pas vu (avec les voyants) ni senti l'électronique se pointait mais je suis 100% sûr qu'elle m'a aidé. C'est aussi ça la force de Ferrari : te faire croire que t'es le patron et que tu vas super vite alors que c'est elle qui te tient par la main. Mais l'électronique a ses limites pour les plus joueurs : Et l'électronique fait également apparaître des phénomène complètement inconnus, on attend que le monsieur finisse de regarder attentivement les freins : On regarde les quatre disques et qu'est ce qu'on voit ? Oui ce sont bien des disques CCM quasiment raides morts, normal vu l'utilisation vous me direz ? Pas tout à fait puisque ce sont les freins arrières qui sont dans cet état ! L'électronique est tellement obligée de pincer les roues arrières pour compenser le manque de progressivité des apprentis pilotes au volant que les disques avants restent relativement frais tandis que les arrières deviennent de vraies râpes à fromage. Ca aussi c'est le mal de notre époque ! On profite une dernière fois de l'hospitalité Ferrari avant d'aller déjeuner et de repartir pour la France. Deux petites remarques des petites indiscrétions glanées ci et là : - La Ferrari Roma serait un bide commercial : les dealers n'arrivent pas à revendre leurs véhicules de direction et la prise de commandes est proche du néant. - J'ai trouvé le staff Ferrari très "pushy" sur les intentions d'achats des invités sur la Ferrari 296 GTB et sur le FUV. C'est un sentiment partagé par tous les invités présents. On sent clairement qu'ils veulent et ont "besoin" de faire beaucoup plus de volume qu'avant. - Pas mal d'intentions d'achat et de prise d'informations de la part des invités, Ferrari ayant l'air content de la prise de commandes. Mais beaucoup d'intéressés attendent la Ferrari 296 GTS avant de signer le bon de commande. J'ai passé un super moment, l'impression d'être un vrai privilégié dans le saint des saints au delà du plaisir ressenti par l'essai de cette auto qui m'a franchement plu.Je n'ai pas 300 K€ à mettre dans une auto aujourd'hui mais je comprends complètement ceux qui vont se laisser tenter, c'est une auto bien née, bien dans son époque, mais avec un vrai caractère. Donc bravo aux futurs propriétaires ! Voilà Mesdames, Messieurs, c'est tout pour moi, j'espère avoir été instructif, n'hésitez pas si vous avez des questions ou des demandes de précisions. Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - Essai Longue durée : la Ferrari 599 GTB Fiorano de Zaz - 30 essais de Ferrari, sur le long terme, pour vous aider à choisir - Gérez vous-même facilement les codes erreurs de votre Ferrari 16 membres aux Ferrari Finali Mondiali au Mugello