Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 07/03/2020 in all areas

  1. 7 points
    Bienvenue..... Un peu bizarre comme prèz. Ne pas vouloir parler de son lieu de résidence, même vaguement.... Mais mettre sa tronche en photo ? chacun fait ..... ce qui lui plaît...... Devinez.... Devinez qui je suis .... Lalala.... Tchuss
  2. 6 points
    Bonjour à tous, Pour me présenter rapidement, David, 37 ans, entre France et Luxembourg. Cela fait quelques mois que je me suis positionné sur la Ferrari Roma, trouvant cette dernière particulièrement réussie. J'ai eu l'occasion de pouvoir l'admirer à Modenacars Genève avant de me positionner dessus. Il me reste 14 mois avant d'en prendre bonne réception, une attente que j'espère sans retard. Cette Roma complète mon petit garage qui est composé d'une ktm sdr 1290 et d'une Lamborghini Aventador comme vous allez pouvoir le constater ci-après.
  3. 6 points
    Deux photos de la session de cette nuit. Pas super satisfait de celle-ci, je re-tenterai ce soir de faire mieux.
  4. 5 points
  5. 5 points
    Comprends bien que là ou j entretien ma voiture ainsi que mes amis, Neubaueur sont des "incompétents en comparaison " du savoir faire de ma concession Italienne...Je crois que tu évoque ce que tu ne connais pas... La TVA est de 22 % en Italie . Tu te fais ecroquer avec le sourire et ton accord, c est un fait et c est le terme le plus approprié, les charges sociales étant identiques entre les deux pays. Sous l excuse de pouvoir payer, il te mettent la dose... J ai dans mes amis proches toutes les autos dont tu puisses rever, mais aucun d entre eux n acceptent de se faire mettre ! Et bien , tu sais quoi, tu devrais aller faire entretenir ta voiture en Italie et passer une semaine de vacances avec les 1000 € restant ! Ca implique JUSTE de sortir de ses habitudes...
  6. 5 points
  7. 5 points
    Suite et fin de cette aventure . C’est une voiture que j’ai acheté dans une enchère de voitures de collection et j’ai préféré l’envoyer dès sa réception chez un imminent spécialiste de ce modèle pour qu’il la contrôle ! Un atelier à l’ancienne où transpire passion et compétition historique ....La voiture est « en parfait état d’origine « et les kilomètres effectués à son volant le confirme ! PS : Promis je parlerai Ferrari la prochaine fois
  8. 5 points
    La meilleure preuve de la crédibilité accordée à la Cour des Comptes, c'est la personne son nouveau Président... Lamentable ministre, incapable de tenir une trajectoire budgétaire... Puis nommé commissaire européen au budget! malgré l'opposition de l'Allemagne et d'autres, s'interrogeant sur le fait qu'un ministre aussi peu économe des deniers publics français puisse tout-à-coup se trouver en position de donner des leçons d'économies à l'Europe toute entière. (au passage, quand la France aura compris que les institutions européennes ne sont pas la poubelle de recyclage des plus incapables de nos politiciens nationaux, mais que ce serait mieux d'y envoyer les meilleurs, le bon peuple retrouvera peut-être un peu de confiance dans l'Europe...) Et enfin, nommé Président de la Cour des Comptes, malgré l'hostilité du Président, parce qu'on ne trouvait personne d'autre; ce qui explique que la nomination ait tant tardé. L'un des pires exemples d'apparatchik inutile et incompétent. De confier le poste à un pareil guignol, ça donne, en effet, une idée assez exacte de l'estime dans laquelle nos gouvernants tiennent la Cour des Comptes. Le rapport de la Cour des Comptes, c'est un peu comme les questions posées aux Chinois sur les droits de l'homme: ils adorent, ça les fait bien rigoler. J'arrête parce que sinon je viole la charte.
  9. 5 points
    Mon Aventador est une LP700-4, neuve, année 2014. Elle a remplacé une Honda NSX C30A dont j'étais dingue. Au moment d'acheter une supercar neuve j'avais un large choix pour me faire plaisir et il y en avait tout particulièrement une qui m'attirait, l'Aventador pour sa ligne et son cockpit style avion de chasse ou vaisseau spatial ... comme la NSX. J'aime le style futuriste et c'est aussi pour cette raison que la Roma me plait, elle dégage une âme de GT élégante façon Aston Martin avec un style un plus futuriste et plus captivant. Dans le même style en plus futuriste, il y a la Lexus LC500 mais je trouve le cockpit trop classieux. C'est également une Grand Tourisme trop sage, trop lisse, manquant de piquant alors que la LFA c'est déjà plus mon style, un V10 avec une âme de course, un cockpit futuriste mais malheureusement la ligne extérieure a mal vieilli je trouve surtout quand on la compare à la ligne de la LC500 que je trouve particulièrement attirante et captivante. Il y a aussi la seconde génération de NSX mais l'esprit n'est plus le même ... je ne vais pas vous embêter avec ça et bien d'autres. En tant qu’adultes, très peu de gens essaient de réaliser leurs rêves ... des routines stressantes, divers problèmes plus importants, et certains ne se souviennent même plus de leurs rêves. La vie est faite pour réaliser ses rêves ! Pas forcément tous nos rêves mais au moins quelques uns. Cette Aventador est exceptionnelle et en toute circonstance... elle est chère à l'achat, chère à l'entretien et chère à rouler mais je vis un rêve éveillé et puis j'ai les moyens donc il est normal que j'en profite un minimum. Je me contentais jusqu'à maintenant d'une seule voiture, même avant la lambo et d'une seule bécane. Pour la bécane je change tous les deux ans, je fais en moyenne 20k km/an, c'est une passion depuis tout petit. J'achète une seconde voiture plus typée Grand Tourisme pour économiser l'Aventador. La Roma aura droit à la même attention que l'Aventador, pas de petites économies. Je vidange le moteur annuellement et jusqu'à deux fois pour mes bécanes, il en va de même pour la boite qui s'accompagne du pont, annuellement par habitude. Pour continuer dans le rêve voici quelques autres photos. Un rêve ça s'immortalise ! Bien cordialement David.K
  10. 4 points
    La 599 m'a été livrée le Jeudi, reçue la Carte grise le vendredi le jour du départ de Lyon ! Samedi, Col du Mt Cenis (celui-la je le connais par coeur), Arese, visite du musée Alfa (très bien fait, magnifique présentation et collection), petit bain au Lac de Côme, et étape à Bormio, très jolie station de ski au pied du Stelvio. Beaucoup d'autoroute et de monde. Dimanche départ 8h30 par le fameux Stelvio, pas grand monde sur la route à cette heure, il vaut sa réputation, mais encore plus extraordinaire la descente très longue et variée vers Tubre. puis Pass Dal Fuorn, très roulant, passage à Livignio qui est une zone franche, ce que j'ignorais du coup j'avais fait le plein juste après la frontière à 1.45 le litre, il est à 0.90 à Livignio !! Col de la Bernina encore une route magnifique. On en profite pour faire une petite rando de 2H en haut de Téléphérique de la Diavolezza, magnifique panorama sur les 4000 du coin.. Redescente par St Moritz et étape à Savognin. Bonne journée , sauf un coup de flash dans un village perdu!! Lundi on démarre par une nouvelle rando du sommet des remontées Piz Martegna 2675m, quelques nuages mais splendide également. Direction Paso del S.Bernadino (rien à voir avec les Petit et Grand St Bernard), avec au passage un Aller et retour (20km) Au Paso de Spluga/Splügenpas, personne et une route de folie !!. Descente en direction de Grands Lacs et remontée vers le Nufenenpass (à l'ouest du St Gothard), toujours des routes désertes et au revêtement nickel, qui change des cols français, et enfin montée à la station de Unterbäch pour faire étape chez des amis. Mardi grosse journée, montée à la station de Chandolin St Luc, après une rando de 3 hres, départ pour Martigny, et enfin on retrouve les cols dèjà connus, Grand St Bernard (un peu déçu par rapport à ce que l'on a fait avant) Petit St Bernard, Iseran, et le petit dernier Madeleine, pour une arrivée à 21 hres à Lanslebourg. Seul bémol contrôle par les carabiniers à Aoste, et je me suis aperçu que j'avais oublié Permis de conduire et carte d'identité !! La Ferrari était en règle, et peut-être que mon nom (Rossi) les a rendu plus cool, reoarti sans souci, ouf!! Bilan 1800 Km, 400L d'essence, 11 cols, 2 montées en stations, des routes de folies, et surtout une auto fabuleuse. Certes sur certaines portions tortueuses la Modena est plus agile, plus joueuse, mais moi qui n'était pas trop boîte auto, quel plaisir!! Sur une telle distance avec la Modena je n'aurais pas tenu le rythme sur 4 jours. La 599 est plus confortable et "facile", et le son et les accélérations pour doubler FABULEUX. Aucun souci sauf la perte su sigle Pinifarina de bas de caisse. Place aux photos, dans l'ordre
  11. 4 points
    Belle balade en Scudéria cet AM, quel pied cette auto!!
  12. 4 points
    Pour illustrer tes propos @chtisuisse Les sœurs pétards réunies pour la première fois, beau lineup
  13. 4 points
    En ce moment, pour les lève-tôt, il y a la comète Neowise apercevable à l'oeil nu (mais il vaut mieux des jumelles pour bien la voir) dans notre ciel matinal. Visible entre 3h30 et 5h environ en direction du nord est. En bonus, l'iss s'est invité sur une photo et Venus sur une autre!
  14. 4 points
  15. 4 points
    Petite balade ce weekend ... entre ciel bleu et nuages, un petit 20 degrés.
  16. 4 points
    Un bon ami à une Huracan, comme ça vous pouvez voir ce que donne l'Aventador aux côtés d'une Huracan et inversement.
  17. 3 points
    Merci a tout les participants Ferrarista et autres marques, une matinée absolument géniale après un petit roulage au top!!!
  18. 3 points
    Bonjour à tous. Je partage quelques photos de la sortie du dimanche 19 juillet. Avis aux amateurs.
  19. 3 points
    Tu penses ça parce que tu te penses immortel... Prends 15 mm ce soir, sort tout seul et lève ta tete vers les étoiles et prends conscience que ta future destination est quelque part là haut...dans le meilleur des cas...et pour bien plus que des centaines de milliards d années... Tu verras, lorsque tu rentrera chez toi après cet intermède, la decision deviendra très facile a prendre ! Ne jamais oublier la seule réalité qui vaille, meme si le quotidien fait tout pour te la faire oublier...
  20. 3 points
    Après les alpes et le sud, la corse Déjà 4000km en Spider depuis la fin du confinement
  21. 3 points
    Le calendrier 2021 des courses historiques by Peter Auto ressemblera beaucoup à ce qu’il aurait dû être cette année, avec neuf évènements dont Le Mans Classic et le Tour Auto Optic 2000. L’agenda sera rythmé par des anniversaires : une 10ème édition pour Le Mans Classic et Spa-Classic, une 30ème pour le Tour Auto Optic 2000. Au programme de cette année 2021, neuf événements : 4-5 mars - Series Test Days - Circuit Paul Ricard (France) 26-28 mars - Dix Mille Tours du Castellet - Circuit Paul Ricard (France) 19-24 avril - Tour Auto Optic 2000 - Rallye itinérant (France) 14-16 mai - Spa-Classic - Circuit de Spa-Francorchamps (Belgique) 4-6 juin - Grand Prix de l’Age d’Or - Circuit Dijon-Prenois (France) 1-4 juillet - Le Mans Classic - Circuit des 24 Heures (France) 17-19 septembre - Monza Historic - Autodromo di Monza (Italie) 21-25 septembre - Rallye des Légendes Richard Mille - Rallye touristique, parcours en étoile 8-10 octobre - Estoril Classics - Circuito Estoril (Portugal)
  22. 3 points
    Je ne vous parle pas d’un cas théorique, mais d’un cas concret qui m’est arrivé avec ma Ferrari Challenge Stradale. Et cela pourrait bien être la hantise de tout propriétaire de supercar : rencontrer un problème mécanique loin de chez vous ! Avec la voiture de Monsieur ToutLeMonde, vous disposeriez d’un garagiste de la marque proche de l’incident. Ce sera vite réparé. Avec une auto exotique, comment allez-vous pouvoir l’amener chez un garagiste de confiance ? Comment le dépanneur va-t-il réussir à ne pas vous l’abîmer, les dépanneuses traditionnelles ne pouvant pas prendre des véhicules aussi bas ? Combien les réparations vont-elles vous coûter ? Car sur une supercar, certaines pièces coûtent horriblement cher. Le contexte de la panne : Ferrari sortant de révision Nous partions tôt le matin pour nous rendre au meeting national Ferrarista dans le Jura. Ma Ferrari sortait juste de révision en prévision de ce long trajet depuis Paris, pour pouvoir réaliser ce nombre important de kilomètres sans soucis. L’usure de l’embrayage venait d’être estimée à 34%. Parfait, tout devrait bien se passer. Enfin … pas complètement. Car vous ne choisissez pas la météo lors d’un événement. Il ne pleuvait pas des trombes d’eau, non, c’était la canicule ! Plus de 40°c dehors, et donc une auto devant faire face à de très hautes températures toute la journée. Allait-elle bien le supporter ? J’étais très content de constater, plusieurs heures après le départ que tout fonctionnait très bien, en particulier la climatisation. Les jauges indiquant les températures des fluides et les pressions restaient correctes. Que faire quand la panne survient ? Mais vers 15h30, lors d’un changement d’autoroute, un rapport met beaucoup plus de temps que d’habitude à passer. Bizarre. On se regarde avec mon passager. Pas un bon signe ? Arrive la sortie d’autoroute, et là, en sortant du péage, la Ferrari a du mal à décoller en première. La vitesse s'enclenche bien mais nous sommes en légère montée et je suis obligé de bien accélérer et de laisser patiner l’embrayage. Juste après l’autoroute, nous arrivons à un point de rencontre, où nous décidons de laisser l’auto refroidir à l’ombre, une demi-heure, pour le cas où la chaleur excessive serait le coupable. Peut-être qu’en refroidissant tout va rentrer dans l’ordre, l’auto ayant roulé toute la journée sous la canicule. Quand nous reprenons la route, ce n’est pas mieux et nous sommes rapidement arrêtés quelques centaines de mètres plus loin quand, dans une petite montée, une voiture devant nous bloque la file pour tourner à gauche. La Ferrari n’arrive pas à repartir, l’embrayage patine et l’auto n’avance pas. Grâce à l’aide du conducteur de la Renault Clio derrière nous, nous parvenons à pousser la Ferrari sur le parking situé à droite. J’appelle le spécialiste qui suit ma Ferrari, avec qui nous effectuons quelques contrôles à distance, puis nous convenons de laisser l’auto refroidir pendant une heure pour voir si elle peut repartir. Une heure plus tard, ce n’est pas beaucoup mieux. Nous nous arrêtons quelques centaines de mètres plus loin, dans une petite descente pour faciliter le redémarrage. Nous rappelons le spécialiste qui nous indique qu’il faut appeler un camion de dépannage pour qu’il puisse voir l’auto et effectuer un diagnostic précis. Cela m’embête beaucoup d’attendre encore des heures sous la canicule un dépanneur, sans parler de la galère pour rentrer chez moi, ni du fait de devoir laisser la Ferrari pendant plusieurs jours au milieu de nulle part, à je ne sais pas qui, en attendant qu’elle remonte sur Paris. C'est le moment de se décider : remorquage ou pas ? Ayant eu le temps de réfléchir à ce sujet pendant une heure, en attendant que la Ferrari refroidisse, je me dis que si j’arrive à rejoindre l’autoroute toute proche, ensuite je roule en sixième et remonte sur Paris sans difficulté. Il n'y aura plus de rapports à passer. Dans le pire des cas, je devrais appeler un dépanneur, mais je serais quand même plus proche de chez moi. Je conviens avec le spécialiste que je peux laisser directement l’auto chez lui … si j’y arrive. Il est proche d’une autoroute reliée à celle par laquelle j’arriverai, alors que pour rentrer chez moi il y a trop d’arrêts dont je serai susceptible de ne pas repartir. Et une fois chez moi, il aurait été difficile ensuite d’amener l’auto chez le spécialiste, le chemin comportant beaucoup trop d’arrêts. En faisant attention aux deux ou trois zones d’arrêt (péages, ravitaillement, feux d’intersection) nous arrivons chez le spécialiste vers minuit pour y laisser la Ferrari. Avec un grand soulagement car cela m’évite beaucoup de problèmes potentiels. Le moment du diagnostic Le lendemain matin, le spécialiste vient me chercher chez moi pour que nous examinions l’auto ensemble et que nous convenions des travaux à réaliser. Est-ce l’embrayage qui est à changer ? Est-ce un autre problème ? En branchant le SD3 sur la Ferrari, l’usure de l’embrayage serait désormais de 85%. En n’ayant fait que de l’autoroute, cela ne colle pas vraiment. L'embrayage ne peut être passé de 35 à 85% d'usure en roulant sur autoroute ! Au final, après quelques essais, c’est difficile à dire, impossible de faire un diagnostic, il faut démonter pour voir ce qu’il se passe vraiment. Après démontage, c’est une petite pièce en plastique noir, guidant le capteur d’usure de l’embrayage, dont une patte s’est fendue/dilatée sous l’effet de la chaleur. Du coup, le capteur d’usure de l’embrayage étant mal positionné, de travers, l’information d’usure qu’il renvoyait était fausse, annonçant un embrayage mort et le système se mettait en sécurité. Mais l’embrayage lui est intact, c’est-à-dire à 33% d’usure comme annoncé initialement. La butée et le guide de butée de l’embrayage sont à remplacer. Que faire maintenant que tout a été démonté ? Remplacer aussi l’embrayage, et tout son mécanisme, ou juste ce qui est nécessaire, sachant que ce qui coûte cher est le temps de main d’œuvre pour tout démonter et remonter (donc fait dans tous les cas) ? Il faut aussi prendre en compte qu’il n’y a pas moyen de remettre le taux d’usure à 33% si on ne change que de la pièce défectueuse. Il faudrait donc ajouter les 33% d’usure connue au nouveau chiffre indiqué à chaque nouvelle lecture jusqu’au changement d’embrayage. Réparation et enseignements Pour rouler tranquille pendant des années, j’ai choisi de tout changer. Les éléments défectueux ont été remplacés par du Hill Engineering, de bien meilleure qualité que ceux d’origine. Cette société est spécialisée dans la fabrication de pièces plus solides que celles d’origine qui peuvent montrer des signes de faiblesse au fil du temps. La facture finale s’élève à plus de 6 000 euros. Quels enseignements en tirer ? Plus de peur que de mal, même si au final j’ai décidé de tout changer, il est important de bien attendre que le diagnostic ait été posé, que l’analyse ait pu être réalisée (dans la cas présent, que tout ait été démonté), au lieu d’envisager le pire et de partir dans toutes sortes de spéculations. Ce n’est parce que l’embrayage est indiqué comme ayant 86% d’usure que c’est le cas. Cela peut être le capteur qui est à changer. J’ai eu la chance de pouvoir rentrer avec ma Ferrari jusque chez le spécialiste, mais dans le pire des cas, j’avais toujours un embrayage mort à remplacer. Le risque valait la peine d’être pris, de mon point de vue. Le tarif du changement d’embrayage est celui d’un spécialiste très réputé en région parisienne, donc il est possible de trouver moins cher … et plus cher. Je ne présente ma facture qu’à titre informatif pour vous donner un ordre d’idée, en particulier sur les pièces impliquées et les durées de main d’œuvre. Renseignez-vous, auprès des autres membres de Ferrarista, pour savoir si la pièce défectueuse ne peut pas être remplacée par une meilleure pièce. Dans mon cas, c’était une butée et un guide de butée d’embrayage de chez Hill Engineering, mais dans d’autres cas, Ferrari a pu sortir plus tard une meilleure pièce qui s’adapte très bien à votre modèle (par exemple sur le millésime ou le modèle suivant). Avez-vous connu un problème avec votre Ferrari loin de chez vous ? A-t-elle déjà souffert de la cannicule ? Quels conseils donneriez-vous dans ce type de situation ? Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi : - 5 raisons de préférer la Ferrari Challenge Stradale à la Ferrari 430 Scuderia - Tout savoir sur l'évolution des prix des Ferrari Challenge Stradale sur 9 ans (diagramme) - Comment franchir le pas et acheter votre première Ferrari - 20 membres fêtent les 20 ans de la Ferrari 360 Modena - Où devez-vous faire entretenir votre Ferrari ?
  23. 3 points
    Des cathédrales mécaniques cette année encore aux DMT
  24. 3 points
    Commences par trouver le mécano qui peut t’aider. celui-ci s’aura te proposer les meilleurs solutions, cela s’entend, hors réseau.... les galères sur les 430 sont chères, donc si tu es bien conseillé, il te trouveras toujours des alternatives.
  25. 3 points
    Quand Décharger les bagages dans ta 458 challenge Évo homologuée devient le parcours du combattant
  26. 3 points
    @JP430 Tu peux m’envoyer un MP avec ton téléphone si tu veux en discuter, mon garagiste a résolu mon problème de limaille, qui coute rien qu’a lui, que la bagatelle de 50000€ En concession puisqu’ils remplacent tout le système f1, périphérique complet boite incluse. ( ça m’a coûté 10 fois moins cher ) Il semble que tu aies un autre problème que la limaille, à priori un embrayage à changer, peut-être aussi le potentiomètre de sélection de boite, tout ça est à diagnostiquer. Ton auto est elle en mode dégradée ? ( bloquée en mode pluie ? ) Sinon tu peux également demander à Vincent ( @F355QV70) qui sera certainement plus proche que mon indépendant et qui saura certainement traiter ton problème.
  27. 3 points
    Je viens de retrouver cela dans mes archives
  28. 3 points
    Grâce à un Fchater qui l'a monté sur sa 360, j'ai découvert ce kit d'admission d'air type "Challenge" (pas CS, nuance...), qui ne déplairait pas à @fabrices https://www.facebook.com/RMR-Ferrari-360-101243738205705 Prix : 499 dollars pour 360 Modena ou 360 Spider Vendu par RMR Racing Design https://www.ferrarichat.com/forum/threads/rmr-intake-installed.625793/#post-147342860 Version Challenge : Modèle stock pour comparaison :
  29. 3 points
    Bravo à @trooll Perso je croyais avoir tout vu en F1, mais non.... Aujourd'hui j'ai vu Vettel bloqué par Grosjean et dans le même tour! Une Ferrari qui n'arrive pas à passer une Haas .... Faut que le Pape fasse quelque chose pour la Scuderia, je ne vois plus que ça
  30. 3 points
  31. 3 points
    Sympa la couverture du Ferrari Magazine!
  32. 3 points
    Docteur Jekyll et Mister Hyde Vous l’aurez compris, cette voiture (si on peut encore appeler cela une voiture) a deux visages. Mais un peu de patience, commençons par le commencement. Je ne parlerai peu d’esthétique car c’est très subjectif. Personnellement, je suis tombé amoureux de ligne. D’autres détestent. Chacun pense ce qu’il veut mais la voir en vrai et dans une couleur vive est nécessaire pour se faire une idée. Impossible de retranscrire en photo toutes ses courbes, ses multiples détails esthétiques et surtout pratiques car tout est étudié pour le meilleur aéro possible. Deux exemples : les feux qui sont en fait une arrivée d’air pour les disques avant et les porte qui sont creusées pour laisser filer l’air jusqu’à l’arrière de la voiture et plaquer la voiture au sol. On finira par la cinématique d’ouverture des portes que j’adore. En tout cas, en une semaine, je n’ai jamais vu autant de signes positifs des passants, des enfants ou encore des photographes. Et on ne peut pas dire que la Scud était discrète ! Si on en vient aux aspects pratiques, sachant que je mesure 1m98, accéder au poste de pilotage est très facile grâce à l’ouverture des portes justement. 100x plus simple que dans la Scud avec mon gabarit. Installé derrière le volant, le réglage des sièges est un enfer de prime abord mais une fois qu’on a compris comment ça marche à l’aveugle car les boutons sont invisibles, tout est parfait. Mon dos dit merci aux réglages lombaires et aux sièges chauffants. Sur les longs trajets, c’est parfait et bien plus confortable que ma scud (pas étonnant) mais aussi que ma 599. Une fois installé, tout tombe sous la main hyper facilement. Tout est tourné vers le conducteur. Un sans faute de mon point de vue. Je n’étais pas convaincu mais n’avoir aucune commande sur le volant est finalement une bonne chose. Le très décrié système de commande est en fait très pratique je trouve. Différent de ce qu’on connait mais une fois approprié, c’est assez simple d’utilisation. Je ne comprends pas trop ce qu’attendent les gens qui critiquent ce système sur le net. La sono est vraiment top. Pas utile pour se balader mais sur les longs trajets, c’est appréciable. Enfin, le compteur qui change de style en fonction des paramètres de roulage est top et très bien pensé. Pas nouveau et assez proche d’autres comme chez Lambo par exemple mais très bien fait. Je ne parle pas du compteur qui s’efface en mode Star Wars car c’est inutile mais ça fait son petit effet ! Venons-en à l’essentiel, et le comportement de la bête dans tout ça. Et bien deux réponses. Mettez tout en soft, suspension, moteur, boite en auto et laissez vous guider et bien, vous vous surprendrez à cruiser à 70 en 7ème à 1200 tours minute. Elle est docile comme un agneau. On sent quand même qu’on est dans une supersportive car la suspension est tout de même assez raide, même dans cette configuration… ce qui ne me déplait pas du tout. Pour le reste, super visibilité, super couple, un agneau je vous dis. Bon, en vrai, c’est super chiant donc ça a dû m’arriver 10 minutes en une semaine ! Mais c’est à souligner. C’est propre à toutes les voitures modernes mais je comprend que çà puisse être reposant pour une certaine clientèle. Maintenant, mettez tout en track et en manuel, et vous passez dans une autre dimension. La voiture est complétement différente si bien que j’ai roulé dans ce mode Track partout 80% du temps (on était quand même dans les Alpes et ses routes qui peuvent être dégradées…). Difficile de faire un classement des différentes sensations mais j’ai été impressionné : - Par la tenue de route : zéro roulis, la voiture vire à plat grâce à la suspension pilotée. C’est bluffant. Je suis passé dans certains virages ou ronds-points à des vitesses que je n’aurais jamais imaginées. On atteint clairement mes faibles compétences de pilotage car ça devient trop physique de suivre. Je l’ai ressenti plusieurs fois dans des enchainements en montagne. - Par les accélérations : pas de scoop, elle accélère très fort. C’est visible sur des vitesses basses (en dessous de 100 km/h) mais tout le monde suit (du moins, avec un minimum de 500ch !). Mais au-dessus de 100, c’est du grand n’importe quoi. La poussée ne s’arrête jamais et le CX de la voiture et son poids plume font le reste. Ça ne sert pas à grand-chose pour mon utilisation (pas de circuit), si ce n’est à se faire quelques plaisirs fugaces… c’est vraiment impressionnant, surtout pour les passagers qui restent scotchés, au sens propre comme au sens figuré ! - Par les freinages : la pédale de frein est déstabilisante au début car c’est une pédale de frein ! Un de celle qui t’oblige à shooter dans les freins pour freiner. Du coup, c’est presque obligatoire de faire du dégressif. Déstabilisant au début mais quel pied ensuite. Franchement, je ne suis pas un fan de comparer (vous le savez, cf. mes posts précédents) mais sur ce sujet, Ferrari SVP, il faut réagir. Rien vu de pareil sur Scud, Spéciale, 488, 599… Une voiture qui freine avec un top feeling et une efficacité de dingue. Avec en plus, l’aileron qui se redresse dans le rétro, tu te prends à avoir la chair de poule sur un freinage, nouveau pour moi ! Par contre, mon sac de sable de 55kg a beaucoup bougé dans le siège car c’est violent. Il est trop tôt pour dire que je maitrise à peu près la voiture mais ma conduite a beaucoup évolué pendant la semaine. J’ai été déstabilisé au début de la semaine et même un peu déçu parce que je ne trouvais pas mes marques en sensations. Et là, les anti McLaren commencent à se frotter les mains ! Et puis, j’ai compris d’où venait le problème. Pas de la voiture mais de moi. En fait, elle a tellement de watts et de couple que sans y prendre garde, j’ai commencé à conduire la voiture comme une voiture turbo donc : passage des rapports à 4000 ou 5000 tours et même sur des portions rapides ou sinueuses. Pourquoi faire différemment parce que tu vas déjà plus vite que tout le monde ? Et bien pour les sensations. Je me suis remis en mode Scud à jouer systématiquement entre 5000 et 8500 tours, avec les rétrogradages qui vont avec, et avec la confiance sur les freinages qui venait, j’ai découvert une autre voiture. Bien sûr, les deux gros turbos soufflent mais il faut la mener comme une atmo pour se faire plaisir. Ce n’est que mon analyse de non spécialiste (je n’ai pas encore ma chaine Youtube !). Je ne me reconnais pas dans les gens qui disent qu’elle ne dégage aucun émotion en conduite. Ils ne l’ont sans doute pas menée dans un col des Alpes. Pour être complet, oui, elle fait moins de bruit qu’une Scud. Pas un scoop. En vrai, elle fait plutôt un joli bruit au-dessus de 4000 tours mais ces satanés valves font vraiment trop bien leur boulot. Ça peut s’arranger avec un after-market. Et puis, dans 15 ans, elle fera toujours plus de bruit qu’une voiture électrique ! La semaine a été aussi entachée de petites blagounettes électroniques mais il parait que c’est aussi ça le charme des anglaises ! En résumé, je suis très satisfait de cet achat. Est-ce que je la garderai aussi longtemps que la Scud, le vrai amour automobile de ma vie ? Il est beaucoup trop tôt pour le dire. Mais l’important est surtout que c’est un jouet parfait pour passer des semaines ou WE entiers à rouler avec des amis qui ont la même passion. Et ça, ça n’a tout simplement pas de prix. Je continuerai à vous mettre quelques photos de temps en temps même si ce n’est pas une Ferrari, en attendant la prochaine diva.
  33. 3 points
    Bonjour à tous, je ne résiste pas à partager avec vous quelques images de la beauté croisée lors de ma visite chez Modena Cars à Genève aujourd’hui... Pour moi la plus belle Ferrari jamais construite... Celle-ci a été primée au concours d’élégance pour les 70 ans de la marque. Quelle pureté!
  34. 3 points
  35. 3 points
    ça parle de kart 125 à boite et de superkart ici , j'y mets mon petit grain de sel, juste pour vous confirmer que le superkart , c'est trés different qu'un kart 125 à boite , on ne roule pas sur les memes pistes , et en terme de performance , c'est juste un monde au dessus , avec environ 1,3 kg par cheval , un freinage monstrueux et des sensations de fou mais ça ne se pilote surtout pas comme un kart normal , sinon,c'est direct hopital un 125 à boite c'est deja un trés beau jouet , avec une poussée et des sensations qu'aucune auto ne pourra jamais procurer et meme un rotax max , c'est du plaisir garanti pour un budget raisonnable
  36. 3 points
    Psychédélique! Croisement des genres!
  37. 3 points
  38. 3 points
    Juppé avait déjà bien commencé : entre le tram et les travaux permanents partout c'est tellement infernal d'aller dans Bordeaux en voiture En train depuis le bassin c'est quasi 20€ l'a/r par personne, une hérésie. Ça fait donc bien 2 ou 3 ans que je n'y mets plus les pieds, je dépense mon fric ailleurs. Et je ne dois pas être le seul puisque les commerçants du centre ville se plaignent du manque de visiteurs et d'être asphyxiés, sans parler des manifs. Les gens se rabattent sur les zones commerciales de Mérignac et Bordeaux-Lac ou Bègles. Que les bobos de centre-ville se débrouillent avec leurs pastèques et les nouveaux électeurs qu'ils vont s'empresser d'importer Ils pourront se consoler avec de la pelouse sur les abris bus et la hausse des impôts
  39. 2 points
    Hello Xavier, en fait tu te ballades avec une caisse a outil dans le coffre car si mes souvenirs sont bon il faut ( pour remplacer les plaques ) : une perceuse sans fil avec le bon foret pour retirer les anciens rivets ( ou un groupe électrogène ) une pince a rivet une paire de rivets neufs je vois la tronche des pandors a regarder l'opération
  40. 2 points
    Complètement! C’est ma fille et quel privilège et intensité émotionnelle de partager ça avec elle
  41. 2 points
    Essai de la P 1 par mes amis :
  42. 2 points
    On ne peut parler de ce que l'on connait (bien) et Jeap n'a pas eu de CS ! Il est vrai aussi que beaucoup parlent de la CS sans y être monté dedans, et sans surtout avoir pris le volant. Quant à ceux qui l'ont testé sur piste, ils sont encore moins nombreux...
  43. 2 points
    Salut, Voici une petite photo de la Challenge Stradale qui a passé quelques temps, finalement très bref, avec Miss E... Voici un lien vers le sujet de Miss E avec son épilogue....
  44. 2 points
  45. 2 points
    Mon expérience était nulle concernant Ferrari. Mais cela fait 20 ans que j’achète puis revend des voitures à sensation au gré de mes recherches. Mon modeste conseil est surtout, quand tu es fixé sur un modèle, d’en voir (et essayer) un maximum. Cela te permet de connaître mieux chaque auto et les défauts que tu cherches à éviter. Une auto de plus de 10 ans sans défaut cela n’existe pas. Il faut juste que tu décides les défauts que tu juges rédhibitoires. Évidemment, plus le prix est en haut de la cote, plus tu peux être exigeant. Mais là encore, comme dit @cheki cela fait aussi partie du plaisir que tu peux avoir de « refaire » certaines choses selon ton envie, ton réseau, tes compétences ou ton portefeuille! Autre élément bien entendu, la réputation (pour les vendeurs pro) ou le feeling (pour les particuliers) lors des échanges. Quand tu sens que le vendeur connaît l’objet et en parle avec respect, tu sais souvent que tu es sur une bonne touche... J’ai cherché la mienne pendant 1 an. Cela m’a permis de me décider plutôt vite quand la « special one » est appparue en annonce avec un vendeur qui m’est apparu clairement comme connaissant parfaitement () la marque et son auto... tout en étant très disponible à mes questions et toujours chaleureux. Finalement, je n’ai jamais hésité à « faire un petit effort » au-dessus de mon budget quand l’alignement des planètes était parfait. Plaie d’argent n’est jamais mortelle dit-on. Et après quelques semaines, tu oublies la dépense. Reste le plaisir sans regret! Ceci étant dit, j’envie toujours un peu ceux qui sont dans la phase de recherche. C’est vraiment une étape passionnante et excitante!
  46. 2 points
    Oui, merci pour l'info ! voilà une bonne idée de chasse pour ces prochaines nuits. Ces dernières semaines, je me suis essayé à la chasse aux orages...Ils ont été assez fréquents vers chez moi, mais avec une activité électrique souvent peu spectaculaire, et les résultats sont - de mon point de vue - plutôt décevants. Mais je persévère. Entre les prévisions qui restent aléatoires et (à mon gout de néophyte) imprécises, un stupide accident de cellule m'ayant contraint à repasser une commande, le défaut de vouloir être trop près et finalement manquer de recul (en plus de prendre des seaux sur la tronche !), la chasse n'est pas très fructueuse, surtout ramenée aux kilomètres parcourus. Reste quand même la satisfaction de (re)découvrir ma région sous d'autres cieux et de ramener quelques images sympas, même si les éclairs sont rares. Quelques exemples, avant de repartir demain :
  47. 2 points
    Nous sommes un petit groupe de passionné et surtout d'amis qui partageons cette même philosophie du plaisir de l'auto émotion plus que l'auto perfection. J'adore les Ferrari mais aussi beaucoup d'autres marques et surtout modèles (pas forcément prestigieux) et je me retrouve parfaitement dans les propos de notre ami Loucho57 : quel plaisir d'avoir pu voir rouler toutes ces merveilles automobiles (les voir en mouvements est très gratifiant, ce qui explique que je sois souvent derrière...) de ce WE avec de la couleur, du plaisir et de la joie de vivre...... longue vie aux autos de rêve et ..... Allez Trincant ! salutations helvètes
  48. 2 points
    C'est pas une 488 Pista, c'est une 488 Catapulta !
  49. 2 points
    Magnifique village de Bonneval-sur-Arc
  50. 2 points
    Nous voilà au milieu de la Haute-Savoie avec notée petit groupe et pleins de cols a dévorer. Premier retour de cette expérience Scuderia: je ne pensais pas que le gap avec le spider serait aussi grand.... Le comportement moteur est tellement différent.... très coupleur en bas et quand ca part au delà de 5000 tours, c'est comment dire Et avec l'échappement d'origine, j'ai tellement plaisir à entendre le début de l'ouverture des valves (pour dire que je suis à milles lieux des perds de la voiture) que ça suffit pour se faire plaisir Niveau châssis, rien qu'en mode "Sport", c'est vraiment très raide (encore plus que la Lotus), et les revêtements irréguliers de certains cols vous secouent terriblement! Niveau boîte, c'est .... .... ..... .... inimaginable de réussir à faire rentrer une vitesse aussi rapidement sur une simple embrayage avec toujours cette brutalité que je souhaitais. Et quand on veut rouler cool, discret, cette voiture peut aussi le faire avec un niveau de confort et de souplesse impressionnant. La bête peut somnoler mais jamais très longtemps, au premier petit coup sur la pedale d'accélérateur, ça repart de plus belle.... Conclusion: une vrai machine a sensation, comme je voulais après mon Exige 380 avec en plus le fabuleux son du V8 Atmo de Maranello Et une voiture très différente du spider ce qui me permettra encore d'en profiter pour des weekends un peu plus ... sage Seul bémol, je n'ai encore pas trouvé mes repères sur ces routes donc ma conduite n'est pas très souple et Madame est très très malade Elle avale plus vite les cachets homéopathiques contre le mal des transports que je passe les rapports de la boîte F1. Pourtant, en 8 ans de spider, jamais eu de soucis.... Heureusement, notre weekend n'est pas fini !