Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 01/09/2021 in all areas

  1. 4 points
    Franchement je ne comprends même pas pourquoi il a communiqué là dessus. On est hors saison, cela aura t’il une conséquence sur sa saison ? Non aucune alors franchement quel intérêt d’en parler ? Prochain titre de Motorsport « Après une Paella douteuse Carlos Sainz se dit ballonné ».
  2. 4 points
    Je pense qu’il serait opportun de cesser de parler de cette auto. a la fois pour le vendeur qui je pense en a assez de lire les avis des uns et des autres sur son annonce et son auto. Et pour l’acheteur qui de toute façon à décidé de passer à un autre exemplaire. donc dans l’intérêt de nos 2 amateurs de F355, passons à la phase recherche d’un modèle et laissons de côté ce débat stérile. amicalement Mika.
  3. 4 points
    Pas forcément Si tu achètes une Ferrari grise intérieur jaune (je force le trait) et que cette config te plait alors go Mais il faut avoir conscience qu’en cas de revente ça va être plus chaud et donc le prendre en compte dans l’acte d’achat et ne pas se laisser emporter par l’affectif Bien achetée elle se revendra Achetée trop chère, il y aura forcément grosse perte à la revente et donc frustration (sauf si l’argent n’est pas un problème) Je pense qu’on peut se faire plaisir tout en prenant en compte une dimension revente (je parle pas de bénéfices mais juste de revente)
  4. 3 points
    Petite sortie ce jour... et en attendant un feu: wrist-check avec la Portugaise.
  5. 3 points
    La Ferrari F430 est apparue en 2004 et offrait un bond en terme de performances par rapport à la Ferrari 360 Modena, dont elle était une évolution, grâce au nouveau V8 de 4,3 litres dont elle est équipée. Les quelques problèmes de fiabilité connus doivent-ils vous faire peur ou les gains apportés par ce modèle font-ils pencher la balance en sa faveur ? Le retour de propriétaires de Ferrari F430 peut vous éclairer et @Cousin Hube, qui possède la sienne depuis plus de 5 ans, se prête à l'exercice de partager son expérience. @Franck : Quel a été ton parcours automobile ? @Cousin Hube : Mon parcours automobile ? Houla ... il faut que je résume, sinon je vais te saouler pendant des heures ! J'ai acheté ma première Ferrari très exactement le 29 décembre 1956. Avec mes économies. C'était une monoplace, une 500 F2, neuve, dans sa boîte en carton : échelle 1/43ème ! Je l'ai toujours, quasi-neuve, dans sa boîte, avec toute ma collection de Dinky Toys. Après, dans les années 70-80, j'ai acheté plusieurs autos de collection (à l'échelle 1). Dont un GT4 Dino, une très bonne auto, très équilibrée. Il fallait juste avoir un garagiste qui sache régler les 4 carburateurs. J'ai eu aussi une formule Renault. J'ai fait un petit stage de pilotage chez Winfield. Je me suis régalé sur tous les circuits de la région. @Franck : Et tu as fini par les revendre ? @Cousin Hube : oui, en 2014, j'ai fait remettre en route le GT4 pour le vendre. Il ne faisait plus rien dans mon garage. J'ai aussi vendu ma monoplace. Et avec l'argent, j'ai acheté ma Ferrari F430 ! Tu te rends compte, le GT4 qui est changé en 430, un vrai coup de baguette magique ! @Franck : Pourquoi as-tu choisi ce modèle ? @Cousin Hube : Au départ je voulais une Ferrari 575 : le V12, la ligne de grande classe, intemporelle, et les progrès techniques, la boîte F1. Et @philM m'avait fait aimablement essayer la sienne, le pied. Mais le temps de réparer le GT4, la cote des Ferrari 575 avait soudain pris 20.000 euros, c'était devenu hors budget. J'ai hésité à acheter une Ferrari 360 Modena, j'adore la ligne, les rondeurs … Mais j'avais le budget pour une Ferrari F430, je me suis dit que je profiterais encore d'une génération de plus. En plus, je suis allé essayer une Modena, et j'ai été déçu. La boîte m'a paru très lente, j'aurais plus vite fait de passer les vitesses à la main (elle ne devait pas avoir le bon PIS) ! Et j'ai donc acheté la Ferrari F430. @Franck : Comment l'as-tu trouvée ? @Cousin Hube : Par petite annonce, La Centrale je crois. J'avais vu l'annonce, elle dépassait un peu mon budget, mais @Oliv m'a dit qu'elle était raide neuve, qu'il fallait que j'y aille. C'était pas loin de chez moi. Un particulier, plutôt sympathique. En tous cas il avait l'air honnête, et la voiture était dans un état quasi neuf. Tu penses, 11 000 kilomètres ! Avec une bonne configuration, Gris Silverstone, intérieur tan, avec des surpiqûres claires, sur le cuir gris du tableau de bord. C'est très très beau, regarde la photo ! Elle a les sièges Daytona. Je ne voulais pas des racing, et surtout pas des harnais. Elle a des options bien agréables comme le pack carbone, le tout-cuir, les sièges électriques chauffant, et les étriers couleur alu. Je les trouve très élégants : regarde cette photo, Franck, elle est pas belle mon auto ? @Franck : ……??? Au départ quels étaient tes critères de recherche ? @Cousin Hube : pas rouge ni jaune, j'aime la discrétion. Si possible pas noire, trop salissant. Peu de kilomètres. Et surtout des freins céramiques, ce conseil-là était partout sur le forum. J'en suis maintenant convaincu : je trouve que même les freins céramiques sont un peu justes, et il faut faire très attention à froid. Je juge peut-être aussi par rapport à ma monoplace, ce n'était pas le même poids ! @Franck : Donc tu n'as pas eu de mal à la trouver ? @Cousin Hube : Non, j'ai eu du bol, je pense, parce que le prix demandé était très raisonnable pour une auto presque neuve. Et finalement, je préfère acheter à un particulier : la probabilité qu'il soit honnête est plus élevée que chez le petit marchand de belles bagnoles du coin : il y a tant de margoulins ! @Franck : Quelles ont été tes premières impressions au volant ? @Cousin Hube : Déjà pour la ramener de chez le vendeur, je n'étais pas trop fier. Il fallait que je m'habitue. Notamment, il faut faire attention à la largeur : 1mètre 92. Il faut faire comme si tu avais derrière deux grosses sacoches qui dépassent … Mais assez vite j'ai pris du plaisir au volant. Les accélérations, je n'avais jamais connu ça, le régime qui monte, le moteur qui hurle, les vitesses qui passent presque instantanément. Pour la tenue en virage, je suis allé de plus en plus vite, mais je n'ai que très rarement déclenché les aides. Par contre, j'estime que j'ai passé l'âge de tout débrancher en mettant le manettino sur CST ! Maintenant je prends un plaisir fou au volant. C'est la reine de la route ! @Franck : Comment utilises-tu ta Ferrari ? @Cousin Hube : Je me fais des petites promenades sur les petites routes autour de chez moi. Des promenades… un peu musclées. Au début j'ai fait les sorties Ferrarista de la région, j'en ai même organisées. Je me suis fait des vrais amis ! Il m'arrive d'aller faire mes achats avec, mais il faut qu'il y ait un parking facile et sûr. Où que tu te gares, tu as toujours un plantin pour se garer à côté … et attention les coups de portière. Globalement je roule peu. J'ai mon auto depuis 5 ans, et je n'ai fait que 11 000 km avec. Il faut dire que cette année, je n'ai presque pas roulé à cause de problèmes de santé. @Franck : Parle-nous de tes coûts : assurance, entretien, révisions… @Cousin Hube : Je suis assuré chez Allianz avec un maximum de 7 000 kilomètres par an ; tu vois que ça ne me gêne pas. Je paie 112 € par mois. J'ai le droit de faire du circuit, mais je n'en ai jamais profité. Au niveau de l'entretien régulier, je ne l'ai fait que tous les deux ans, sur les conseils d'un pro, comme je fais très peu de kilomètres. Par contre, j'ai eu deux trois petites pannes qui m'ont un peu coûté : un coup la vanne de l'E-diff, un coup le bocal d'huile du circuit F1, un détail mais c'est un peu la honte, pour un morceau de plastique moulé. La panne la plus embêtante que j'ai eue, c'est le capteur de position de la boîte : elle ne passait plus les vitesses. J'ai vite fait demi-tour, et heureusement la marche arrière passait ! Je suis rentré en première. Mais comme j'étais en vacances, je suis allé chez le concessionnaire Ferrari, et le coût de la réparation a été probablement multiplié par deux. Mais si je fais les comptes, ces pannes m'auront coûté en tout 3.800 €, et les révisions 2.400 €. Si je rajoute 4 pneus, suite à des crevaisons, une batterie, j'arrive à un total de 7.500 € sur 5 ans, donc 1.500 € par an. J'estime que c'est raisonnable. Evidemment, je n'ai pas eu de panne grave… @Franck : Au bilan, si c'était à refaire ? @Cousin Hube : Je ne changerais rien ! Je crois même que je prends plus de plaisir avec ma Ferrari F430 que j'aurais eu avec une 575. @Franck : Quels conseils peux-tu donner aux futurs acheteurs de Ferrari F430 ? @Cousin Hube : des conseils banals pour qui parcourt le forum : déjà, des freins céramiques. Pour les collecteurs, si c'est un modèle 2008 ou 2009, les faire regarder avec soin par un spécialiste. SI c'est un modèle antérieur, sans réfléchir, les faire renforcer chez Orbisound ou les changer pour des non-Ferrari. Pour le circuit F1, si tu renforces tel ou tel élément, c'est un élément que tu n'as pas renforcé qui va péter. Comme j'ai un modèle 2009, j'ai la grosse pompe F1, et c'est la vanne E-diff qui a pété. Sinon, conseils évidents : usure embrayage et freins. Pour les disques, mieux vaut faire confiance à un regard de pro qu'à la mesure de la valise, d'après ce que j'ai lu. En résumé, des conseils courants, je ne vais pas être très utile. Il faut dire que je n'ai pas l'expérience des gros kilométrages. @Franck : Tu m'as l'air pessimiste sur la fiabilité des circuits F1. Dirais-tu que la F430 est une voiture fiable ? @Cousin Hube : Toutes les Ferrari modernes sont excessivement sophistiquées. Nous qui avons connu les autos du siècle dernier, les freins à câbles d'avant-guerre, toute cette électronique, ces usines à gaz, c'est trop. Donc je trouve normal qu'il y ait quelques petites pannes comme j'ai eues. Et je vois des propriétaires de Ferrari 599 qui ont des problèmes de refroidissement, les Modena d'autres problèmes … Je dirai que la Ferrari F430 ne me semble pas très fiable, mais que ça reste raisonnable. Je touche du bois ! Avec ça , si tu prends les feux arrières, c'est un vrai scandale. Que Ferrari n'ait pas corrigé ce tout petit problème, alors qu'ils pètent quasiment systématiquement, c'est un peu la honte. A la prochaine révision, je ferai monter des petits silent-blocs comme conseillé par @Oliv. @Franck : Donc finalement tu es satisfait de ce modèle ? @Cousin Hube : Absolument. J'adore ma voiture. La ligne, la puissance, l'agrément, c'est le pied. Ceux qui veulent en acheter une font le bon choix. Par exemple, si je rajoutais 50 % au budget pour acheter une 458, je suis bien certain que je n'aurai pas 50 % de plaisir en plus. Par contre, il me vient parfois l'envie d'échanger contre une Ferrari 599 … qui sont très sous-cotées actuellement. @Franck : Comment utilises-tu Ferrarista ? Que t'apporte la communauté Ferrarista ? @Cousin Hube : J'aime beaucoup le forum. Le plaisir de communiquer avec d'autres passionnés. Surtout, au moment d'acheter, c'est une mine d'informations absolument énorme : certains membres sont de véritables encyclopédies. Il y a les pros, et bien sûr tous les propriétaires du modèle que tu convoites, et leurs expériences. Sans compter, par exemple, ceux qui ont importé leur auto, les démarches à faire, ainsi de suite. Au début je me suis demandé si je ne chercherais pas aussi en Allemagne et en Italie. Tu peux suivre aussi le marché, ceux qui commentent les annonces… Ça me paraitrait folie, maintenant, d'acheter sans avoir l'information de Ferrarista. Une petite remarque si tu permets : le moteur de recherche n'est pas très performant. Plusieurs fois j'ai renoncé à retrouver une information que j'avais lue. J'ai aussi bien profité de Ferrarista pour les sorties organisées dans la région. Donc, je vais rester fidèle au forum ! Merci Franck ! @Franck : Un grand Merci @Cousin Hube pour le partage détaillé de ton retour d'expérience avec ta Ferrari F430 ! Avez-vous des questions supplémentaires par rapport à la Ferrari F430 ? Ou si vous en possédez une, qu'ajouteriez-vous pour un futur propriétaire ? Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - Essai longue durée : la Ferrari 575M de PhilM - Essai longue durée : la Ferrari 360 Modena de Boz352 - Essai longue durée : la Ferrari 430 Scuderia de Riton - Essai longue durée : la Ferrari F430 de Guillaume84
  6. 2 points
    Merci cheki, elle est noire (traitement céramique), intérieur fauve. Distribution faite, Pirelli P zéro neufs, usure embrayage 25%. Elle sera plus à l'aise sur les virolets des Alpilles que la Testarossa. Bonne journée
  7. 2 points
    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1488690234661320&id=496121200584900&sfnsn=scwspmo
  8. 2 points
    Mais il n’est si bons amis qui ne se quittent. Allez Salou !
  9. 2 points
    Nul n’est indispensable ce qu’Hamilton semble oublier...Avec ou sans lui, la F1 ne risque pas de passionner les foules !
  10. 2 points
  11. 2 points
    Je n’étais pas intervenu sur ce post en public jusqu’alors mais en mp. Je vais donc maintenant donner mon point de vue en particulier pour ceux qui voudraient se lancer. (En grande partie, je ne ferai que corroborer mais aussi préciser l’avis de Vincent ) J’avais donc eu jusqu’alors 5 voitures de course, toutes cox mais aucune italienne. Et puis j’ai vu une 458 challenge avec un mec qui savait s’en servir en 2014 (un team dont les types avaient tous des 90 brodés dans le dos). Enfin vu, je devrais plutôt dire entre-apercevoir tellement ça avionnait. Je ne courrais plus depuis 12 ans et cela m’a donné instantanément envie de regoûter à cette cam’ dont j’étais en manque depuis trop longtemps. Je me suis donc mis en chasse d’un bel exemplaire. Pendant deux ans, j’ai cherché partout encore et encore y compris dans le réseau officiel. Rien, enfin si, mais n’étant pas un béotien des pratiques de certaines écuries de course, aucune correspondait à mes critères. J’allais abandonné lorsque Vincent m’a proposé la sienne que je savais immaculée et c’est ainsi que j’ai pu en devenir le propriétaire. J’insiste vraiment: ne surtout pas négliger cette phase de recherche et s’en tenir à ses propres critères. Ensuite pour la conduite, c’est effectivement une voiture que je trouve facile, enfin facile jusqu’à un certain point car quand ça avance vraiment, la limite est très difficile à ressentir du fait d’un exceptionnel équilibre et son moteur central arrière contrairement à mes allemandes dont le porte-à-faux arrière téléphonait le « t’exagère mon p’tit gars ». Là, niet ! Donc prévoir un budget supplémentaire pour un coaching velu qui est pour moi indispensable pour vraiment en profiter. Sinon à un train de sénateur, il n’y a effectivement aucun danger ! Et ce scalpel de train avant, un bonheur... Le reste, Vincent l’a parfaitement résumé. Cette magnifique voiture de course restera pour moi une des meilleures que j’ai eu à conduire et assurément une des plus rapides. My two cents !
  12. 2 points
    Il a neigé en Bretagne aujourd'hui...
  13. 2 points
  14. 2 points
    Elle est très jolie mais c’est une fausse 16M et plus une vraie F430. Mais c’est assez générale dans ma vision de l’auto. J’aime le 100% d’origine (après peut être que c’était un kit monté d’origine sortie d’usine ??) Je n’aime pas les Porsche « Neo Rétro » genre Singer, Magnus Walker et compagnie Et pareil chez Ferrari, j’accroche pas certains modèles qui ont les jantes d’une autre ou des accessoires type scuderia ou challenge que des modèles « classiques » Donc encore une fois tout ça c’est affaire de goûts et de vision de l’automobile. L’essentiel étant de se faire plaisir pour soi même et non pour les autres
  15. 2 points
    Pour obtenir un touché agréable, Ferrari a appliqué durant de nombreuses années une peinture contenant du caoutchouc sur les plastiques intérieurs de ses autos. Problème : ce caoutchouc fond avec de fortes chaleurs, rendant vos plastiques collants et poisseux. De nombreuses solutions existent pour résoudre ce problème. En voici une, détaillée pas à pas par @cicirider dans le cas d'une Ferrari 360 Modena. Elle est facilement applicable sur d'autres modèles, au démontage près. Explication de la technique de nettoyage des plastiques collants Alors j'ai utilisé une méthode trouvée sur youtube : le produit est du Dunlop 65, certainement connu par nombre d'entre vous. La façon dont est appliqué le produit, par tampon imbibé, évite d'en faire couler partout. C'est bien pratique, et économique. Bien évidemment, je recommande vivement le démontage des pièces que vous voulez traiter. Dans la Ferrari 360 Modena, c'est souvent les interrupteurs des lève-vitres, chauffage, cendrier, réglage des rétroviseurs. Je suis un peu au-delà d'amateur en mécanique et je sais que certains hésiteront à se lancer dans le démontage, surtout sur une Ferrari. Et bien surtout n'hésitez pas à vous lancer car plusieurs de ces pièces sont facilement démontables. Pour le cendrier, vous pouvez démonter les drapeaux, deux minuscules écrous accessibles avec un peu de patience, pour un nettoyage plus méticuleux. Une fois passé le produit, vous attendez 5 bonnes minutes puis vous passez une microfibre douce que vous aurez préalablement trempée dans l'eau et essorée. Il faut bien frotter car cette couche de "gras" est assez résistante. Utilisez différents endroits de la microfibre car elle sature rapidement. L'avantage du Dunlop 65 est qu'il ne fera pas partir les inscriptions blanches présentes sur de nombreuses pièces, contrairement à d'autres produits plus agressifs, type lessive Saint Marc. Il ne nécessite pas l'ajout d'eau, qui viendrait corroder les fils électriques liés à certaines des pièces à traiter. L'alcool isopropylique peut également être utilisé pour éviter l'eau et la corrosion. Détails du démontage dans le cas d'une Ferrari 360 Modena J'ai démonté les pièces comme je le "sentais" et je laisse les meilleurs que moi compléter/modifier la méthode utilisée. Encore une fois, c'est sans prétention que je vous donne la méthode. Je n'ai rien cassé, peut-être qu'un pro dira que j'ai eu de la chance. Outils nécessaires : clé Allen (désolé, je n'ai pas relevé le numéro mais en général on en a un jeu de plusieurs ), tournevis cruciforme, un petit contenant pour éviter de perdre les vis et votre téléphone pour faire des photos avant démontage, si vous avez peur de ne pas vous souvenir où vont les vis au remontage. Etape 1 : Dévisser les 2 vis BTR (cf. les 2 flèches rouges) avec une clé Allen et retirer l'ensemble délicatement. Personnellement, j'ai mis un petit coussin juste dessous pendant le démontage pour le soutenir une fois sorti de son logement. Etape 2 : Débrancher les connecteurs (cf. les 4 flèches rouges). Principe de base : ne pas tirer sur les fils mais sur les connecteurs. Pour les lève-vitres sur les côtés : - Connecteur blanc : pincer la languette en plastique, au bout de la flèche rouge, tout en tirant le connecteur pour le débrancher. Il faudra peut-être un peu forcer mais surtout garder la languette pincée quand vous tirez. - Connecteur noir : il suffit de tirer gentiment, c'est l'ampoule d'éclairage. J'ai l'impression que ce connecteur possède un détrompeur. En tout cas au remontage, il y a un sens d'introduction, vous ne devez pas avoir à forcer. Etape 3 : débrancher les connecteurs. - Le petit connecteur : il faut, cette fois-ci, tirer la petite languette en plastique pendant que vous tirez le connecteur - Le gros connecteur : il faut pincer la languette pendant que vous tirez Etape 4 : Démontage du cendrier 1. Retirer le cendrier 2. Dévisser la vis (absente sur la photo mais j'ai mis un cercle rouge à son emplacement) 3. Débrancher les connexions électriques Etape 5 : Le remontage Le remontage se fait très facilement. Pour remettre les lève-vitres, je les ai passés par l'intérieur et je les ai fait coulisser. Pas facile à décrire mais vous comprendrez en le faisant. Je n'aurai que deux modestes conseils à donner pour ceux qui se lance dans le démontage : - Ne pas forcer si tu n'es pas sûr que ce soit la procédure préconisée. Dans mon cas, je n'ai pas cherché à sortir le système de réglage des rétros qui me résistait. - Le mieux est l'ennemi du bien : du genre, encore un 1/4 de tour de clé histoire de ... et Boum ! Tu pètes ta tête de boulon. Ca sent le vécu ! Les photos avant et après de la console centrale parlent mieux qu'un long discours : Avez-vous des plastiques collants sur votre Ferrari ? De quel modèle s'agit-il ? Pensez-vous les traiter vous-même ou le faire faire ? Quelle méthode avez-vous utilisée et pour quels résultats ? Quels seraient vos conseils sur le sujet ? Avez-vous des liens pour le démontage des pièces collantes sur d'autres modèles de Ferrari ? Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - L'embrayage de votre Ferrari vous lâche loin de chez vous : que faire ? - Où devez-vous faire entretenir votre Ferrari ? - Retendre le cuir de l'airbag de votre Ferrari en 5 étapes par PhilM
  16. 1 point
    Il est à fond notre Mika C’est quoi la prochaine
  17. 1 point
  18. 1 point
    Aujourd'hui premier jour avec la Tudor ! Je passe mon temps à la regarder haha Heureux d'entrer dans le monde des fous de l'horlogerie, et je sens que je suis pas prêt d'en sortir !
  19. 1 point
    Ok, merci, mais j'aime mieux la réponse plus concrète de @bernard
  20. 1 point
    Je n'ai jamais aimé les ROLEX (image transporté par la marque) donc elle n'aurait jamais fait partie de mon trio de prédilection. La PAM 0177: Marina Luminor Titane est pour moi LA montre. La Portugaise est également une évidence. La troisième a compléter le trio est Un compressor: La LLD Longines Legend Divers (Un jour je la remplacerai peut-être par une JLC Memovox Tribute to Polaris si j'arrive a mettre la main dessus). Enfin pour rejoindre vos goûts, avec une montre qui à une couronne, des indexes et d'autre éléments qui la font ressembler à une Sub, J'ai tout de même eu la chance de pouvoir acheter une série spécial de BR03-92 Divers "Pilotage Maritime" (Pavillon français, ancre et et Pavillon pilote dans la partie basse du cadran).
  21. 1 point
  22. 1 point
    C’est exactement ça, une voiture de Bad Boys au look de malade et à la conduite d’homme Tu sais il me tarde un truc: la laver, caresser ces hanches La 993 c’était sympa mais là ça va être le pied complet
  23. 1 point
    Très beau chrono, au look classique et épuré, comme la 456!
  24. 1 point
    @dragon1964 Oui mon ami le chapitre se ferme et c’est bien ainsi car : 1- Ingérable sans un team ou un mécano à dispo (l’ours sorcier du Jurassique a sa grotte trop loin) et aujourd’hui, incompatible avec mon activité pro . 2- Elle m’aurait arraché la tête (voire pas que...) si je n’avais pas tenu ma promesse. 3- « Notre » successeur a le profil ad hoc et que ce soit une histoire de père et fils me parle. En plus , ils ne semblent pas être des sagouins, elle sera donc respectée. Et c’est important pour moi car je voudrais dire combien je me sens chanceux et fier d’avoir pu conduire cette voiture, d’avoir pu le partager et, spéciale dédicace à Vincent, d’avoir fait de chouettes rencontres.
  25. 1 point
    Ce que je veux dire c est qu une f355 ou une autre , n est pas neuve lors d un éventuel achat Nombreuses personnes ne le comprennent toujours pas
  26. 1 point
    Il y a deux cas différents : - Ceux qui avaient commandé avant le 15/12 pour lesquels les calendriers ont été envoyés, avec un suivi seulement pour ceux qui en ont commandé plusieurs. - Ceux qui ont commandé après le 15/12, pour lesquels une commande a été relancée auprès du fournisseur et qui seront expédiés semaine prochaine. @Curlybis : Ce n'est pas normal de ne pas l'avoir reçu puisqu'envoyé avant Noël. Peux-tu par MP me confirmer l'adresse d'envoi s'il te plait ?
  27. 1 point
    Wheeler Dealers France annonce une saison 5 avec notamment une 348 ! Des le Jeudi 4 Février sur RMC Decouverte. @David 84 et autres connaisseurs de ce modèle soyez indulgents
  28. 1 point
    @cheki: ma 612 étant de provenance Tchèque, elle était aussi sur des supports de plaque allemands. Pour l’arriere, j’ai dévissé le support, puis j’ai reporté l’entraxe des trous du PC sur la plaque en Plexi, puis j’ai riveter. A l’avant, le support de plaque allemand en plastique était riveté sur un support de plaque 3 points en métal, assez petit (probablement prévu pour plaques italiennes). Le tout était trop bas (ça frottait), et pas assez rigide. J’ai repris donc un support en inox pour assurer la rigidité de la plaque dans sa longueur, et j’ai riveter le tout dans le support d’origine 3 points. J’en ai profiter pour la remonter légèrement pour ne plus qu’elle frotte sur intersection avec des routes bombées.
  29. 1 point
  30. 1 point
    Je garde un bon souvenir de cette petite balade dans ma campagne, c'est aussi le dernier tour de piste avec la F430, ça restera toujours un souvenir marquant.
  31. 1 point
    Très belle configuration , je te souhaite beaucoup de plaisir à son volant
  32. 1 point
  33. 1 point
    Et les copains ont le droit de venir aussi ? Encore une belle organisation en perspective !!!
  34. 1 point
    8 juillet 2018 faudra voir pour moi si dispo (un seul jour)
  35. 1 point
    Avec plaisir! Surtout que je suis originaire par ma maman de ce coin et que j’y retourne souvent. En attendant le spectacle de la montagne Haut-Savoyarde console bien! Bonne journée!
  36. 1 point
  37. 1 point
    je te rappelle qu'on a échangé quand tu cherchais la tienne .. qui t'a donné l'info pour celle là hein ? t'avais un budget a tenir et t'a discuté le bout de gras aussi .. et je vois pas ou on a parlé de 35k€ ? ( a part ds le sujet des mondial )
  38. 1 point
    Vouloir posséder une Ferrari, en profiter et la revendre au même prix voire plus cher s’apparente à vouloir bénéficier du viagra en léchant la gélule puis de la remettre dans sa boîte
  39. 1 point
    Hi dear Trevor ! It is a pleasure to see you here I am a big fan of your post dedicated on Fchat Thanks and Forza !
  40. 1 point
    Ho pu.ain... j'avais pas vu ça... Dis donc toi ! même mes petits enfants ne m'appellent pas comme ça. C'est la première fois que je suis traité de la sorte. Non mais des fois!
  41. 1 point
    Il faut remercier Nicolas Serres, René, car c’est lui qui a « senti » ce (magnifique) cliché, qui a fait la mise en scène, etc, etc... Sinon, tu as raison, elle m’évoque aussi un excellent souvenir avec Alain alias @raymalai
  42. 1 point
    La Ferrari F355 a beaucoup d'arguments pour elle : une ligne italienne sensuelle à tomber, la dernière au format berlinette, compacte, sans aide électronique, un son de folie, exactement comme une Formule 1, qui vous hérisse les poils, la fameuse grille mythique, pour passer les rapports ... le tout pour un prix d'achat qui reste "raisonnable" ! La Ferrari idéale ? Non attendez ... elle doit bien avoir quelques défauts ? Ne faut-il pas être milliardaire pour l'entretenir ? Le mieux est de demander à un propriétaire : @LeMans65 possède sa Ferrari F355 Berlinetta depuis 6 ans. Quelle est son histoire avec sa Ferrari F355 ? Comment l'a-t-il trouvée ? Quels sont les coûts induits ? Comment prendre un maximum de plaisirs avec sa Ferrari ? @Franck : Quel est ton parcours automobile et pourquoi avoir choisi cette Ferrari ? Quelle en est ton utilisation ? Depuis combien de temps ? @LeMans65 : Mon parcours automobile est assez modeste. Ma première voiture plaisir (et ma seconde auto) fut une Opel Calibra que j’aimais beaucoup pour sa ligne très fluide pour l’époque. Puis je suis passé à une Renault Clio 16s entièrement équipée « Williams », achetée d’occasion, et avec laquelle j’ai eu beaucoup de plaisir sur les routes de l’arrière pays Varois. La suite fût plutôt tranquille avec des voitures familiales sans grand intérêt, jusqu’à une Alfa Romeo 156 Twin Spark, achetée dès sa sortie, une très bonne auto, avec un design de caractère signé Walter De Siva. Je ne vais pas détailler ici les autos suivantes, alternant fades monospaces et lourds SUV … Sans posséder moi-même de vraie voiture de sport, j’ai quand même réalisé quelques stages circuits mémorables, dont une journée en 1995 chez AGS pour piloter ou plutôt conduire une F1. Juste terrifiant et inoubliable ! Ainsi qu’un stage d’une journée sur Ferrari 360 Challenge, organisée par JMB Racing, sur le circuit de Lurcy Levis. Jusqu’il y a 6 ans, période durant laquelle je me suis mis à rêver en parcourant les petites annonces en ligne, avec pour objectif une Ferrari 360 Modena. J’avais trouvé un exemplaire magnifique, gris foncé, intérieur fauve et dans un état irréprochable, mais mon banquier n’était pas d’accord. Il a fallut alors modifier mes objectifs et je me suis, tout naturellement, tourné vers son ainée, la Ferrari F355, à l’époque plus abordable que la Ferrari 360 Modena. Même si cette auto n’était pas mon choix premier, je ne le regrette aujourd’hui vraiment pas, bien au contraire ! Durant les presque 6 années de possession de cette auto, j’ai parcouru environ 6 000 kilomètres, donc assez peu, mais de façon régulière. @Franck : Quels étaient tes critères d’achat pour cette Ferrari et comment as-tu trouvé cet exemplaire ? @LeMans65 : Mes critères étaient assez simples : - En premier lieu, bien sûr, ne pas dépasser le budget de 50k€ dont je disposais, - Après, j’ai essayé d’aller voir des voitures pas trop loin de ma région. L’exemplaire que j’ai acheté n’a été finalement que le troisième visité ! Ce n’est pas sur un site d’annonces classique que je l’ai trouvée mais sur le site d’un collectionneur qui la présentait en dépôt-vente, à 20km de chez moi, dans la zone industrielle située juste derrière le circuit du Castellet. @Franck : De suite après l’achat, qu’est-ce-qui t’a le plus marqué au volant de cette Ferrari ? @LeMans65 : Un autre univers. Je n’avais jusqu’à ce jour jamais conduit de voiture aussi puissante sur route ouverte. Quel régal ! L’ambiance globale de l’intérieur, sans fioritures et uniquement dédiée au plaisir de conduire, le levier et sa grille mythique que je pouvais enfin manipuler. Cette voiture avait été particulièrement soignée par son ancien propriétaire. J’avais l’impression de conduire un exemplaire quasi neuf alors qu’elle avait 19 ans lorsque je l’ai achetée. Et aussi le bruit, ou la mélodie, devrais-je dire plutôt ! Ainsi que le regard et le comportement parfois surprenant des autres automobilistes, je n’étais pas habitué à ça ! @Franck : Peux-tu nous parler des coûts induits pour une utilisation normale de cette Ferrari (assurance, entretien annuel, grosse révision, imprévus, etc.) ? @LeMans65 : J’ai la chance de faire partie d’un petit groupe d’amis, dont certains sont sur Ferrarista, qui s’échangent de bons conseils afin d’éviter de dépenser des sommes indécentes pour l’entretien courant. Pour la grosse révision, elle venait d’être faite juste avant l’achat et je prévois donc la suivante en début d’année prochaine. Il faut compter environ 5000€ pour celle-ci qui implique la dépose du moteur. L’occasion également de réaliser quelques travaux annexes, sur les conseils avisés de mon mécanicien. J’ai changé les 4 pneus l’année dernière, cela m’a coûté environ 900€. Concernant l’assurance, il ne faut pas hésiter à faire marcher la concurrence et changer régulièrement. Je suis passé récemment de 1100€ à 790€ annuels en restant chez le même assureur mais en changeant juste d’agence ! Pour ce qui est des imprévus, je n’ai pas eu de mauvaise surprise en presque 6 ans. @Franck : Et si c'était à refaire, que changerais-tu ? Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un recherchant cette Ferrari ? Quels sont ses défauts ? A quoi faire attention ? Quelles améliorations peuvent être à prévoir ? @LeMans65 : Franchement, si c’était à refaire, je ne changerais strictement rien. J’adore cette voiture malgré les petits défauts connus qui sont parfois agaçants mais qui font aussi le charme de ces autos. Le défaut qui m’a le plus ennuyé, c’est la fiabilité plus que moyenne du frein à main qui m’a valu une aile avant abîmée sur un parking alors que je croyais l’auto sécurisée. Beaucoup de propriétaires ont changé également les collecteurs d’échappement pour installer de l’aftermarket inox, chose indispensable. Une paire de collecteurs TubiStyle avaient été mis en place par l’ancien propriétaire. Pour continuer avec la ligne d’échappement, je changé la marmite d’origine il y a quelques mois pour installer une Kreissieg. Le son est magnifique (merci @tifosi101 !). Habitant le sud, j’avais également, dès le début, investi dans une grille Challenge qui améliore notablement la dissipation de la chaleur du compartiment moteur et qui procure également, à mon sens, une amélioration esthétique. Il faut faire attention en roulant au porte à faux avant assez long, qui provoque des raclements non désirés sur nos célèbres ralentisseurs, loin d’être tous aux normes. S’il y a quelque chose qui serait utile sur cette voiture je dirais un lift system, mais ça m’étonnerait que ce soit « upgradable » sur ce type de voiture et en plus ça ne serait pas trop « period correct » ! @Franck : Comment utilises-tu Ferrarista pour ton expérience avec ta Ferrari ? Que t'apporte la communauté Ferrarista ? @LeMans65 : C’est @tifosi101 qui m’a fait découvrir Ferrarista, et je me suis inscrit bien avant d’acquérir mon auto. Ce site est une mine d’or de renseignements et d’entraide et c’est en grande partie grâce à Ferrarista que j’ai osé franchir le pas. En étant primo-accédant, beaucoup de mystères entourant cette marque et de craintes peuvent freiner l’éventuel futur acquéreur. Ferrarista apporte dans ce cas une aide précieuse, c’est un formidable outil et en même temps un vecteur pour faire de belles rencontres. Comme dans toute communauté, l’important est de partager à son niveau et au fur et à mesure de son expérience, c’est ce que j’essaie de faire lorsque l’occasion se présente. J’aimerais aussi, lorsque l’épidémie nous laissera tranquille, pouvoir participer à un road trip vers Maranello organisé par Ferrarista. Un grand MERCI à @LeMans65 pour tous ces détails sur la Ferrari F355 et ce que son acquisition implique. Auriez-vous d'autres informations que vous souhaiteriez obtenir avant d'acheter une Ferrari F355 ? Si vous êtes propriétaires d'une Ferrari F355, y a-t-il d'autres précisions qu'il vous semble intéressant d'ajouter pour quelqu'un qui souhaiterait s'en porter acquéreur ? Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - Essai longue durée : la Ferrari 348 de Glyde - 20 membres fêtent les 20 ans de la Ferrari 360 Modena - La tendance des prix des Ferrari F355 sur 9 ans (diagramme) - Essai longue durée : la Ferrari F355 de Stefab
  43. 1 point
    Ce premier bilan d’un mois d’utilisation Permet également de parler des aspects pratiques de l’auto et notamment sur la partie cosmétique. Premier constat, cette auto est un nid à gravillons, la répartition capot avant/ bouclier est telle que le bas du très grand capot est beaucoup plus sujet aux impacts que le bouclier qui lui est assez préservé (du fait de sa surface réduite). Notre auto étant en full peinture d’origine il y’a donc quelques éclats, rien de méchant mais je pense que nous serons dans l’obligation de repeindre et filmer le capot dans quelques années. Deuxième constat, cette auto est très salissante. Le changement de couleur n’y est pas étranger et je pense que globalement elle est beaucoup plus exposée aux éléments que la F430. Détail amusant, le travail aero est remarquable et remarqué puisque l’on voit les traînées de lave glace passer sous les arches et finir sur la malle arrière. À l’instar de la F430 notre auto aura le droit à un traitement total de la carrosserie avec protection céramique. Le rendez vous est pris en septembre, honnêtement je ne pourrai pas m’en passer tant l’auto ressort plus neuve que neuve et cela facilite très grandement le lavage. Je lui ai fait un petit lavage rapide avec la technique des deux seaux ce matin et le résultat est déjà très satisfaisant. Prochaine étape avant le traitement, passage d’une cire protectrice quand j’aurai un peu le temps et entretien total de l’intérieur avec les produits colourlock fraîchement reçus
  44. 1 point
    Je me doutais regarde ce que j'ai ecrit dans le marché des 430 Et non pas vu ecrit henri nulle part
  45. 1 point
    Qui a supprimé la reponse que j'avais faite?
  46. 1 point
    Ouai c'est clair vive le sud Tu noteras la poussiere sur le tableau de bord
  47. 1 point
    Je viens de demarrer le merco pour aller faire le plein et qu'est ce que je vois au tableau de bord 26 degrés Hommage aux parigos et nordistes Jolie destination a 40 min de chez bibi, Saint trop, faut profiter y'a les soldes
  48. 1 point
    Mdr hulkski Trop puissant pour moi ce velo, je me verrai pas dessus Appelle moi Je trouve plus ton tel.
  49. 1 point
    Elles te plaisent les lignes droites du Castellet
  50. 1 point